Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Bark At The Moon

Chronique de Bark At The Moon

Ozzy Osbourne  - Bark At The Moon (Album)

 6 
10

Epilateurs en solde les nuits de pleine lune ?



Bark At The Moon, c'est l'exemple type du disque sauvé par un gros morceau et de petites pépites, évitant ainsi un grave écueil dans une carrière en équilibre précaire.

Quand le père Ozzy Osbourne sort son premier album solo en 1980, il avait su se montrer séduisant et prouver qu'il pouvait y avoir une nuit après Black Sabbath. Premier essai donc et coup de maître. Et même si Diary Of A Madman ne réussi pas le tour de force de faire aussi bien, il demeure un album très intéressant qui confirme le talent du jeune six-cordiste Randy Rhoads, véritable petit génie de la guitare. Puis un jour de 1982, c'est le drame. Randy se tue dans un accident d'avion stupide. Pour Ozzy, le coup est dur et il s'enferme dans une spirale chaotique, faite de drogue et d'alcool. Une descente aux enfers inéluctable semblait tendre les bras au frontman, mais il parvient à dresser un majeur un peu tremblotant. En colère après que la maison de disque ait publié un live sous son nom composé de titres du Sab', il remet le pied à l'étrier. Si Bob Daisley repointe le bout de son nez, la batterie est tenue par Tommy Aldridge et c'est un jeune inconnu qui reprend la guitare, Jack E Lee. On notera également la présence de Don Airey au clavier, un pédigrée plus long que mon bras.

Déjà, il y a cette pochette, marquante, qui renvoie cahin caha au Loup Garou de Londres. Ozzy y apparait grimé en lycanthrope et il semble y prendre du plaisir si l'on en croit toutes les photos promo de l'époque. C'est alors impatient que l'on pose la galette sur la platine et là, on se prend le title-track dans la tronche. Un véritable upercut. Agressif, rapide, rythmiquement solide, avec un Ozzy bien possédé derrière le micro. Le genre de titre à s'inscrire immédiatement comme un classique. Si on ferme les yeux, on peut même penser que l'annonce de la mort de Rhoads n'était qu'une sale plaisanterie tant on pourrait croire que ce titre est une chute de studio de Blizzard Of Ozz. Une composition qui met en confiance.

Mais la suivante, You're No Different aura un peu plus de mal à convaincre. Espèce de ballade musclée aux nappes de claviers étranges et aujourd'hui complètement dépassées. Cela reste cependant une bonne chanson, avec un refrain bien amené, mais difficile de ne pas grincer des dents face à tout ces synthés. C'est d'ailleurs le gros point noir de cet album. Don Airey ne semble pas guéri de sa passion pour les sons dignes d'un générique d'émission pour Michel Drucker et continue de chercher le son kitsch par excellence... quand ce n'est pas Ozzy qui s'en charge ! Ainsi, Now You See It (Now You Don't) commence par un morceau de heavy metal somme toute classique avant d'offrir un refrain méchamment pop, dans le plus pur style des années 80,

Quand on regarde les crédits, on constate qu'Osbourne a écrit toutes les compositions, muselant Jack E Lee. Du coup, on ne peut apprécier le talent du guitariste que sur quelques riffs bien amenés et des soli bien exécutés, mais on peut légitimement se demander comment aurait sonner cet album avec un Jack E Lee plus libre, à qui la parole aurait été donnée. Parce que l'on sent qu'Ozzy est fatigué et qu'il ne s'est pas donné à fond, se contentant d'écrire sans chercher à atteindre un standard de qualité. Et c'est bien dommage, parce qu'après une telle entame, le soufflé retombe bien trop vite et à part quelques sursauts, on a du mal à être entièrement satisfait. Un disque en demi-teinte, donc.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


bon c'est vrai,ce n'est pas le meilleur ozzy mais bon,le gars vient de perdre son fils prodige,on est en plein années 80 et il traverse(ou commence) une crise d'identité en se tapant bouteille apres bouteille (c'est sa femme qui va s'en apercevoir!!!) il fera meme un break juste apres pour ne revenir q'en 86 avec le tres fm"the ultimate sin"..moi j'aime bien ce cd que je réecoute avec plaisir...
dim. 7 déc. 08- 13:14  


Bark At The Moon - Infos

Voir la discographie de Ozzy Osbourne
Infos de Bark At The Moon
acheter sur Amazon
Sortie : 10 décembre 1983
Genre : Heavy Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Bark At The Moon (4:17)culte !culte !paroles de Bark At The Moon
2. You're No Different (5:49)à écouter en premierparoles de You're No Different
3. Now You See It (Now You Don't) (5:10)paroles de Now You See It (Now You Don't)
4. Rock'n'Roll Rebel (5:23)paroles de Rock'n'Roll Rebel
5. Centre Of Eternity (5:15)paroles de Centre Of Eternity
6. So Tired (4:00)listenparoles de So Tired
7. Slow Down (4:21)paroles de Slow Down
8. Waiting For Darkness (5:14)à écouter en premierparoles de Waiting For Darkness
écouter : Ecouter l'album



Ozzy Osbourne

Albums chroniqués :
Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Black Rain
Black Rain
2007

Chronique de Down To Earth
Down To Earth
2001

Ozzy Osbourne
Ozzy Osbourne
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Order of the Black
Order of the Black
2010

Black Label Society
Black Label Society
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Blind Guardian
Blind Guardian
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne