Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Balls out

Chronique de Balls out

Steel Panther  - Balls out (Album)



Fantasque, festive, parodique ou encore subversive sont autant d'adjectifs qui pourraient qualifier assez justement la musique des américains de Steel Panther. Une démarche assumé qui au delà de sa sulfureuse expression amusante ne saurait faire oublier l'excellence de ces instrumentistes aguerris. La cinglante démonstration de ces talents fut d'ailleurs faite en un remarquable premier album intitulé Feel the Steel (2009). En cette année 2011, à l'orée d'un second baptisé Balls Out, la question qui nous taraudait était simple: la fête allait-elle continuer ou allions nous avoir droit à des lendemains désenchantés?

Pour répondre à cette légitime interrogation concernant ce nouvel effort, commençons par dire que, globalement, les délicieux ingrédients présents sur un premier opus séduisants y seront toujours encore de rigueur. Dans la continuité de ce Feel the Steel, Steel Panther nous propose, en effet, de retrouver ici, pèle mêle, Hair Metal/Glam Rock/ Hard Rock/ Sleaze Rock symptomatique de cette décennie révolue, paillettes, couleurs vives et chatoyantes, imagerie volontairement provocatrice, textes crus et tendancieux, voix aigus et autres riffs efficaces.

Pourtant, malgré tout ces délicieux atouts, l'expression de ces américains aura quelques peu perdu de son impact. Non pas que le groupe soit incapable de distiller de ce charme si singulier qui fit sa renommé en des titres très intéressants dans lesquelles les ombres de Motley Crue, Dokken, Europe, Aerosmith, Def Leppard, Bon Jovi et de toutes une époque révolue planent toujours encore (des chansons telles que Supersonic Sex Machine, 17 Girls in a Row, le superbe et entrainant I Won't Suck Itself sur lequel intervient Nuno Bettencourt (Extreme) et Chad Kroeger (Nickelback), Tommorrow Night, Gold-Dripping Whore aux intonations parfois proche des travaux de Richie Sambora et de ses complices, I Like Drug mais aussi, par exemple, Let me Cum in aux refrains, peut être, un peu trop répétitif le démontrent). Mais, à l'évidence, le propos ne sera plus à même de surprendre aussi aisément qu'autrefois. Or sans surprise, l'exercice perd un peu de sa magie.

Toutefois soyons honnêtes et reconnaissons aussi que cette déception sera infime et passagère. Et donc, en définitive, qu'elle ne sera pas de nature suffisante à gâcher plus que de mesures nos ressentis.

Afin de conclure la revue des nombreuses forces et des quelques rares faiblesses de ce disque, notons aussi qu'un effort a été consentis concernant les ballades à proprement parlé. Moins présente, seules subsistent Why Can't you Trust et Weenie Ride aux doux instants onctueux et, ô combien, intimistes.

S'agissant d'autres titres à la musicalité un peu trop harmonieuses, et dont on ne parvient pas toujours à savoir où les situer, citons Just Like Tiger Woods, If you Really, Relly Love Me malgré quelques riffs et un solo acérés, et That's What Girls are For dont les couplets auraient aisément pu figurer sur le Adrenalize (1992) de Def Leppard et dont les refrains seraient en très bonne compagnie sur le Prisoners in Paradise (1991) d'Europe. Soulignons tout de même, et ce afin d'être totalement intègre, que si ces titres vacillent sur la corde ténu sous laquelle s'étend un vide dangereux, ils ne chutent jamais et reste même très dignes. Enfin autant que faire se peut dès lors qu'il s'agira de ces énergumènes de Steel Panther.

Moins réussi et moins captivants que son prédécesseur, ce Balls Out est donc emplis de suffisamment de qualités pour satisfaire ceux qui auront été séduit par un admirable premier essai. La fête n'est donc pas prête de s'arrêter...Du moins pas encore...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Balls out - Infos

Voir la discographie de Steel Panther
Infos de Balls out
acheter sur Amazon
Sortie : novembre 2011
Genre : Hard Rock
Label : Universal Music Group
Playlist :
1. In the Future (1:28)
2. Supersonic Sex Machine (3:10)
3. Just Like Tiger Woods (3:41)
4. 17 Girls in a Row (3:41)
5. If You Really, Really Love Me (2:25)
6. It Won't Suck Itself (2:54)
7. Tomorrow Night (2:58)
8. Why Can't You Trust Me (4:01)
9. That's What Girls Are for (3:39)
10. Gold-Digging Whore (3:55)
11. I Like Drugs (4:19)
12. Critter (3:38)
13. Let Me Cum in (3:30)
14. Weenie Ride (4:20)
écouter : Ecouter l'album



Steel Panther

Albums chroniqués :
Chronique de Balls out
Balls out
2011

Chronique de Feel the Steel
Feel the Steel
2009

Steel Panther
Steel Panther
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Reckless Love
Reckless Love
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande


Dokken
Dokken
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis


Aerosmith
Aerosmith
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Def Leppard
Def Leppard
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de What About Now
What About Now
2013

Chronique de Slippery When Wet
Slippery When Wet
1986

Bon Jovi
Bon Jovi
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Trust à l'Olympia
Trust à l'Olympia
2009

Chronique de 13 à Table
13 à Table
2008

Chronique de Ni Dieu Ni Maître
Ni Dieu Ni Maître
2000

Chronique de A Live
A Live
1997

Trust
Trust
Voir la page du groupe
Création : 1977
Genre : Hard Rock
Origine : France