Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Global Flatline

Chronique de Global Flatline

Aborted  - Global Flatline (Album)

 7 
10



Nombreux furent désabusés par les tournures aux accointances bien trop mélodique prises par les belges d'Aborted, d'abord succinctement, sur un Slaughter and Apparatus (2007) controversé puis, plus franchement, sur un Strychnine.213 (2008) qui scella définitivement l'opinion des puristes Death Metal agacé par ces circonvolutions harmonieuses.

Plus tard, Coronary Reconstruction (2010) fut un EP qui laissait présager du meilleur quant à un retour à une musique plus radicale et moins mélodique. Une musique donc, plus familière de celle développée sur les premières œuvre de cette formation. Une impression qui fut confirmé lorsque de l'aveux même de Sven "Svencho" De Caluwé, chanteur et leader emblématique d'Aborted, il décrivit Global Flatline, nouvel effort de ces natifs de Beveren, comme résultant d'une volonté clairement assumée de composer une expression artistique dévolue à une agressivité et une férocité plus extrême que jamais. Néanmoins l'artiste reconnaissait, aussi, volontiers que la brutalité d'une expression furieuse n'est jamais aussi impactante que lorsqu'elle est accompagné de changements de tempi et de dynamiques.

Au delà d'un concept énoncé, qui de prime abord fait naitre une redoutable envie à l'égard de ce nouvel effort, qu'en est-il du résultat concret?

Dès les premières notes des furieux Global Flatline et Origin of Disease, la promesse est tenue. Vif et rugueux, agrémentés de quelques breaks plus posées et moins prestes, ces titres illustrent parfaitement les desseins de contraste et d'alternance évoqués par Aborted.

Dès lors il devient difficile d'accuser le groupe de se complaire dans l'uniformité monolithique d'un Death brutal sans subtilité. Car assurément Svencho et ses acolytes savent composer des titres intenses et exaltés dans lesquels la nuance, salutaire, est toujours présente (Coronary Reconstruction, Fecal Forgery, Vermicular Obscene Obese avec la participation de Trevor Strnad (The Black Dahlia Murder) au chant ou encore Grime sur lequel on peut entendre les vociférations de Jason Netherton (Misery Index)...).

Débarrassé de toute la musicalité inutilement sémillante de cette période honnis, le groupe ne s'est donc pas abstenu d'explorer les abymes mélodiques mais l'aura simplement fait avec davantage de talent. Et désireux de se nourrir à la fois de ce passé glorieux mais aussi de cet autrefois un peu moins prestigieux, il aura su construire ici des titres souvent véhément et souvent brutale, mais dont la lisibilité, et donc la musicalité, demeure présente et accessible au quidam néophytes.

En d'autres termes, et afin de synthétiser grossièrement ma pensée maladroite, Aborted nous propose ici un Death brutal dans lequel il n'est pas rare de trouver des plages moins âpres et plus mélodiques mais qui, cette fois ci, demeurent suffisamment succincte et, surtout, suffisamment bien intégré pour ne pas dénaturer la bestialité ambiante d'un album réussi.

Au paroxysme de cette recherche musicale, évoquons encore des titres tels qu'Expurgation Euphoria ou l'instrumental Endstille qui, quant à eux, distillent leurs noirceurs haineuses en une lourdeur sans accélération et sans blasts. Ces morceaux développent, néanmoins, un redoutable pouvoir de séduction, preuve s'il en fallait encore, que le groupe aura pleinement maitrisé son sujet.

Notons aussi, pour conclure, le travail effectué sur l'imagerie de ce Global Flatline. Plus "comics" et plus "old school", elle est l'œuvre de Justin Osbourn de Slasher Design (Slasher Design étant une association d'artiste spécialisés dans la production d'illustration particulière destinée à divers médias)

Loin de l'excellence d'un remarquable Goremageddon: The Saw and the Carnage Done (2003) ou d'un très bon The Archaic Abbatoir (2005), The Global Flatline renoue donc avec certaines des valeurs fondamentales d'Aborted. Indéniablement, il est l'opus que les amateurs d'Aborted était en droit d'attendre après le délicieux The Archaic Abbatoir. Une erreur enfin réparé.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Global Flatline - Infos

Voir la discographie de Aborted
Infos de Global Flatline

Sortie : 15 octobre 2011
Genre : Death Metal
Label : Century Media Records
Playlist :
1. Omega Mortis
2. Global Flatlinelisten
3. Источник Болезни (The Origin of Disease)listen
4. Coronary Reconstruction
5. Fecal Forgery
6. Of Scabs and Boils
7. Vermicular, Obscene, Obese
8. Expurgation Euphoria
9. From a Tepid Whiff
10. The Kallinger Theory
11. Our Father, Who Art of Feces
12. Grime
13. Endstille
écouter : Ecouter l'album

Aborted

Aborted
Aborted
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Death Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Necrobreed
Necrobreed
2017

Chronique de Carnivore Sublime
Carnivore Sublime
2014

Chronique de Asylum Cave
Asylum Cave
2011

Chronique de Icon
Icon
2007

Benighted
Benighted
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Dying Fetus
Dying Fetus
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Surgical Steel (Complete Edition)
Surgical Steel (Complete Edition)
2015

Chronique de Heartwork
Heartwork
1993

Carcass
Carcass
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Death Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Gore Metal
Gore Metal
1998

Exhumed
Exhumed
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Grindcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Skinless
Skinless
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slaughter
Slaughter
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Death Metal
Origine : Canada


Albums chroniqués :
Chronique de Omnipresent
Omnipresent
2014

Chronique de Entity
Entity
2011

Chronique de Antithesis
Antithesis
2008

Origin
Origin
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Carnage
Carnage
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : Suède