Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Void

Chronique de Void

Craft  - Void (Album)

 8 
10

Le meilleur album de Craft

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


I WANT TO COMMIT MURDER !!! Voilà un titre qui représente bien l’ambiance de Void, le dernier album en date de CRAFT, paru en 2011, chez Carnal records.

Avec ce groupe, on est habitué au bon gros black qui tache, minimaliste, et surtout, avec beaucoup de groove ! Ici, pas de mega blasts super rapides, ni de tapis de double à 180 bpm à la croche ; sans pour autant être du doom hein ! Pourtant, on secoue la tête du début à la fin de leurs morceaux. Pour vous en rendre compte, rappelez-vous du pont au milieu de « Ablaze », ou les rythmes mid-tempo terriblement accrocheurs de « Reaktor 4 » sur l’album Terror propaganda!

Dans Void, pas de dépaysement à ce niveau, bien au contraire. Les suédois tapent encore une fois dans le lourd, le gras, mais avec un niveau de maturité qui a considérablement augmenté. Ce n’est peut-être pas pour rien qu’il nous a fallu attendre 6 ans depuis Fuck the universe, avant qu’ils ne sortent un nouvel opus. En effet, les harmonies entres les deux guitares sont encore plus travaillées qu’avant, s’imbriquent parfaitement bien, nous donnant alors des mélodies vraiment fédératrices. On a affaire ici à une sorte de dissonance maîtrisée. Rythmiquement parlant, les compos sont d’un très bon niveau : on passe parfois de croches à double croches, du mode binaire au ternaire en quelques mesures, pour enchainer sur des riffs thrashy extrêmement accrocheurs. Bref, tout cela pour dire que le gratteux de Craft a pris du niveau, et il nous le fait entendre, pour notre plus grand plaisir !

Car quand la technique d’un musicien peut parfois rendre la musique inhumaine et sans âme, il nous faut remarquer que ce n’est pas le cas ici ! Au contraire, elle est subtilement disséminée tout au long de l’album. De petites touches qui apportent une toute nouvelle dimension aux compos, qui n’en deviennent que plus intéressantes. Les morceaux sont même parfois conceptuels, comme le titre « Resonance of doom », dans lequel les quatre minutes qui constituent la seconde partie du morceau, sont en totale adéquation avec l’idée de résonance évoquée : répétitions, arpèges lancinants et hypnotiques, gros coups de tom bass bien poisseux, le tout sur des modulations mineures qui rendent l'ensemble encore plus malsain.

Une sorte de mise en abîme musicale pour certains, mais une traînée en longueur pour d’autres. Car c’est bien là que le bât blesse : les petites longueurs sur certains morceaux rebuteront surement les fans de black metal sans concession à la Panzer division de Marduk. La voix pourrait aussi être un point faible : dégueulasse ( dans le bon sens du terme … ! ) et foutrement bien placée, elle ne fait pourtant pas preuve d’une grande originalité, et n’est pas un modèle de variation.

Dernier point sur cet album : le son. Il est chaud, rond, puissant, et très organique pour tous les instruments. Totalement aux antipodes des productions modernes à la Negator, sur l’album Die eisernen verse par exemple, avec un son « propre » et lisse à l’extrême. Il y a donc beaucoup de dynamiques, et tout cela sonne très naturel. La basse est bien mise en avant, comme d’habitude chez Craft, et tient une place prépondérante dans les compos. Pareil pour la batterie, la grosse caisse et les toms sont biens mis en avant, et apportent beaucoup de « couilles » aux morceaux. Notons aussi que le batteur exploite bien son charley, chose qui se fait de plus en plus rare malheureusement.

Un pallié est passé chez Craft avec cet album. Des compos intéressantes en de nombreux points, et un son qu’on aimerait entendre plus souvent. Tout au fil de l’écoute, un de nos membres est en train de battre de rythme ( sur le moment, c’était écrit sans mauvais jeux de mots … ). Je ne peux que vivement conseiller son achat. Dommage qu’on ne les voit pas souvent en concert, voire pas du tout.

(0) Modifier l'article
par H.KA, le 11 octobre 2013
Voir toutes les chroniques de H.KA


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Void - Infos

Voir la discographie de Craft
Infos de Void
acheter sur Amazon
Sortie : 5 août 2011
Genre : Black Metal
Label : Carnal Records
Playlist :
1. Intro (John's Nightmare) (00:19)
2. Serpent Soul (04:35)
3. Come Resonance of Doom (06:29)
4. The Ground Surrenders (05:52)
5. Succumb to Sin (04:40)
6. Leaving the Corporal Shade (07:06)
7. I Want to Commit Murder (05:12)
8. Bring on the Clouds (06:20)
9. Void (08:30)
écouter : Ecouter l'album



Craft

Craft
Craft
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Black Metal
Origine : Suède




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Salvation
Salvation
2003

Funeral Mist
Funeral Mist
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Suède


Marduk
Marduk
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Clandestine Blaze
Clandestine Blaze
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Black Metal
Origine : Finlande


Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège