Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Skeleton in the Closets

Chronique de Skeleton in the Closets

Gamma Ray  - Skeleton in the Closets (Album)

Papa ! On a retrouvé les amants de maman !



Avec une régularité d'un métronome, Gamma Ray livrait un album studio tous les deux ans. On peut même considérer une bonne partie de Blast From The Past comme un nouvel opus tant le travail de relecture effectué fut remarquable. Dans la foulée du plus délicat à appréhender No World Order, le groupe nous gratifie ce double album live pour le moins spécial. En effet, plutôt que de centrer la set list sur le dernier disque en date agrémenté de classique, Gamma Ray offre à ces fans une mine de raretés jouées sur la tournée et ce, à leur demande express.

Enregistré sur deux dates (Barcelone et Strasbourg), Skeletons In The Closet porte bien son nom, vu que Gamma Ray va écarter bon nombre de classiques pour piocher dans sa large discographie des morceaux plus rarement joués, histoire de trancher avec le classicisme des albums live qui proposent toujours des titres assez prévisibles. Un jeu dangereux qui fera certes plaisir aux fans mais qui déstabilisera plus d'une personne n'ayant qu'un ou deux opus en leur possession. En effet, quelqu'un qui ne connait que moyennement Gamma Ray sera étonné de l'absence de morceaux majeurs comme Rebellion In Dreamland ou encore Send Me A Sign, le but étant clairement de faire plaisir à ceux qui suivent la carrière des teutons depuis longtemps.

On sera peut-être étonné que Heading For Tomorrow soit effacé de la playlist, à moins que l'on considère que Welcome et The Silence suffisent à le représenter, surtout quand on sait que cette dernière fut ré enregistrée avec brio après Land Of The Free premier du nom. En revanche, on sera forcément satisfait de la présence d'un Armageddon ou par celle de Last Before The Storm, deux compositions qui ne se ressemblent pas, mais qui ne s'opposent pas. Le groupe dispose d'un excellent son, même si la production est un peu pauvre et que le chant de Kai Hansen (overdubbé ?) est un peu sur-mixé, couvrant parfois les autres instruments.

Les prestations sont excellentes, peut-être un peu trop pour être honnêtes, mais le public est bien présent, avec la même fougue, la même envie, quelque soit le titre. Hansen, en chef d'orchestre bienveillant, fait participer les fans, les faisant chanter, s'amusant avec eux sur l'over typé Heavy Metal Universe, leur donnant une place importante pour tout album live, celui de sixième membre du groupe (le monsieur dans les coulisses et qui s'occupe du clavier est ici la cinquième personne, on l'oublierait presque le pauvre...). Ensuite, il est étonnant de voir que le seul musicien vraiment mis à l'honneur soit Dan Zimmermann sur un solo qui ne semble pas prendre fin. Alors les soli de batterie, c'est peut-être sympathique à vivre quand on a le groupe en face de soi, mais lors d'une écoute dans son salon ou sa chambre, l'exercice devient très vite vain. Et surtout, lassant. On attend qu'il se passe quelque chose et en définitive, on entend juste quelqu'un martyriser ses fûts avec conviction, c'est plaisant un instant, mais on réalise vite que le temps alloué aurait pu être une autre chanson, un délire ou une reprise et on fini par zapper. Heureusement, il s'agit de la dernière piste du CD 1. Ouf.

A propos de reprises, Kai Hansen n'a jamais manqué saluer son ancien groupe, Helloween, soit en rejouant Ride The Sky, soit I Want Out, voire parfois les deux la même soirée (soyons fous !). Ici, le choix peut être assez surprenant, puisqu'il s'agira de Victim Of Fate issu du premier mini LP, dans une version excellente, rageuse et vindicative à souhait, qui dévoile un morceau bien plus furieux qu'il ne l'est à premier abord.

Le fan sera conquis. La set list aborde certains recoins de la discographie un peu oubliés. Mais bon. On aurait quand même certainement apprécié un classique parmi tout cela, ne serait-ce qu'un Heal Me pour mettre tout le monde d'accord, ou bien justement un Rebellion In Dreamland qui peut prendre une envergure particulière, forte et sensible à la fois (même si ce mot peut paraître vulgaire dans le contexte du metal à la teutonne !). Bref, un pari risqué, mais toutefois plutôt réussi.

Skeletons In The Closet ne ravira pas tout le monde, c'est certain. Pas assez de ci, trop de ça, manque de ci, surplus de ça et patati et patata. Reste un très bon live, qui surclasse complètement celui de 1996, trop brouillon et trop compact pour être tout bonnement plaisant. Ici, c'est un parti pris. Une envie de faire plaisir aux vieux fans qui prend tout son sens quand on se rend compte que beaucoup de morceaux sont taillés pour la scène, même s'ils n'ont pas le rang de classique pour le groupe, même s'ils ne sont pas forcément le plus représentatif et c'est assez rare pour être souligné. Comme si Gamma Ray avait fait du remplissage de qualité sur ses albums, un remplissage dont il n'a pas à rougir. Bref, un complément idéal au Blast From The Past pour découvrir le groupe. Les fans seront de toute manière conquis.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Skeleton in the Closets - Infos

Voir la discographie de Gamma Ray
Infos de Skeleton in the Closets
acheter sur Amazon
Sortie : 25 août 2003
Genre : Heavy Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Disque 1 : (0:00)paroles de Disque 1 :
2. Welcome (1:06)paroles de Welcome
3. Gardens Of The Sinner (5:48)à écouter en premierparoles de Gardens Of The Sinner
4. Rich And Famous (5:13)à écouter en premierparoles de Rich And Famous
5. All Of The Damned (5:00)paroles de All Of The Damned
6. No Return (4:13)paroles de No Return
7. Armageddon (9:24)à écouter en premierparoles de Armageddon
8. Heavy Metal Universe (7:43)à écouter en premierparoles de Heavy Metal Universe
9. One With The World (4:51)paroles de One With The World
10. Dan's Solo (5:21)paroles de Dan's Solo
11. Disque 2 : (0:00)paroles de Disque 2 :
12. Razorblade Sigh (4:59)paroles de Razorblade Sigh
13. Heart Of The Unicorn (4:42)à écouter en premierparoles de Heart Of The Unicorn
14. Last Before The Storm (4:38)à écouter en premierparoles de Last Before The Storm
15. Victim Of Fate (7:00)à écouter en premierparoles de Victim Of Fate
16. Shine On (7:53)paroles de Shine On
17. The Silence (6:43)paroles de The Silence
18. Heaven Or Hell (4:17)paroles de Heaven Or Hell
19. Guardians Of Mankind (5:22)paroles de Guardians Of Mankind
20. New World Order (8:23)paroles de New World Order
21. I Want Out (Japan-Bonus) (7:17)paroles de I Want Out (Japan-Bonus)
22. Hidden Track (0:45)paroles de Hidden Track
écouter : Ecouter l'album



Gamma Ray

Gamma Ray
Gamma Ray
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Blind Guardian
Blind Guardian
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne


Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Scream
Scream
2010

Chronique de Black Rain
Black Rain
2007

Chronique de Down To Earth
Down To Earth
2001

Ozzy Osbourne
Ozzy Osbourne
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: