Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de No Greater Sorrow

Chronique de No Greater Sorrow

Draconian  - No Greater Sorrow (Single)

No Greater Single!



Turning Season Within est l'un des plus beaux succès de Draconian. Et pourtant, cet opus n'est pas forcément le plus ambitieux du combo suédois: il représente plutôt une évolution du son vers quelque chose de plus accessible, mois Funeral que par le passé. Qu'à cela ne tienne, le groupe mené par Anders Jacobsson et la belle Lisa Johansson compose et sort en 2008, soit la même année que Turning Season Within, le single No Greater Sorrow, sensé présenté l'avenir musical de Draconian.


Avec un délai aussi court entre les sorties, on peut s'attendre à un Turning Season Within-bis. Et bien non, ici, Draconian renoue avec un aspect plus sombre, et surtout moins éloquent. De même, on retrouve les mêmes affinités qui avaient eu raison d'un bon nombre d'auditeurs avec l'excellent Where Lovers Mourn, à savoir un Doom classieux, mélodique et envolé, grâce à un travail conséquent, mené de front pour les guitares comme pour les claviers.
Si l'on excepte le chant féminin, No Greater Sorrow a tout d'un titre issu d'un opus de Doom:vs. De fait, on reconnaît la patte de Johan Ericson, instigateur des deux formations. Le résultat est très prometteur.

"No Greater Sorrow" ouvre sur les sons d'une guitare lointaine et mélancolique, qui laisse présager une suite des plus appréciables. Très vite, de fines nappes de claviers soutiennent le tout, avant qu'une batterie pesante ne se charge de cadrer la musique. Voilà pour les bases du titre. Anders Jacobsson entre en scène, avec ses growls puis dans un second temps avec un chant clair bourré d'effets, dans la veine de Doom:vs justement. Et ce n'est que sur le refrain que le chant féminin fait son apparition, comme pour appuyer le côté dramatique émanant de la composition.


Et voilà comment en un peu plus de cinq minutes Draconian met tout le monde d'accord avec l'un de ses plus beaux titres. C'est étonnant de voir avec quelle facilité les suédois mettent en place leur machine...
Très immersif, ce single a tout pour plaire, d'autant qu'il est facilement disponible (en format digital).

(0) Modifier l'article
par kumelia, le 4 septembre 2011
Voir toutes les chroniques de kumelia


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




No Greater Sorrow - Infos

Voir la discographie de Draconian
Infos de No Greater Sorrow

Sortie : 11 avril 2008
Genre : Gothique Doom
Label : Napalm Records
Single

Playlist :
1. No Greater Sorrow (05:16)culte !culte !
écouter : Ecouter l'album



Draconian

Albums chroniqués :
Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de Sovran
Sovran
2015

Chronique de A Rose for the Apocalypse
A Rose for the Apocalypse
2011

Chronique de No Greater Sorrow
No Greater Sorrow
2008

Draconian
Draconian
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Doom Metal
Origine : Suède




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de An Ode To Woe
An Ode To Woe
2008

Chronique de The Angel And The Dark River
The Angel And The Dark River
1995

My Dying Bride
My Dying Bride
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Paradise Lost
Paradise Lost
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Bleak Silver Streams
Bleak Silver Streams
2009

Lethian Dreams
Lethian Dreams
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Doom Metal
Origine : France


Doom:VS
Doom:VS
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Last Curtain Call
Last Curtain Call
2011

Chronique de Musique
Musique
2000

Chronique de Aégis
Aégis
1998

Chronique de Aégis
Aégis
1998

Theatre Of Tragedy
Theatre Of Tragedy
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Gothique Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts: