Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Endorama

Chronique de Endorama

Kreator  - Endorama (Album)

Panorama d'une fin du monde annoncée



Les Kinder Surprise, vous connaissez ? Sous l'oeuf en chocolat se cache un petit jouet qui ravit les petits (et également bien des grands). Endorama de Kreator, c'est un peu le même principe. On sait qu'il s'agit d'un disque de nos thrashers teutons préférés, c'est bel et bien écrit sur l'emballage, mais le contenu n'est pas l'hélicoptère ou le char d'assaut que l'on briguait.

Et là je me dis qu'une comparaison avec du Canada Dry serait plus explicite : ça ressemble à du Kreator, ça a l'odeur de Kreator, mais ce n'est pas franchement du Kreator.

De thrash, ici, il n'en est pas question. Outcast sentait déjà le vent du changement avec son retour à une formule plus expérimentale à la Renewal et un chant plus mélodique (!) de la part de Mille Petrozza. Sur Endorama, on ressent d'autant plus l'influence de l'ancien Coroner Tommy Vetterli avec cette approche moderne et subtile. Le groupe gagne encore en mélodie et se montre très raffiné. En jetant un rapide coup d'oeil au livret, on constate même que Petrozza est aidé par un coach vocal. Quand on se souvient des premières oeuvres des Allemands, il y a de quoi être pris d'un fou-rire irrésistible. Disons-le tout de suite, les fans hardcore du Kreator version thrash vindicatif et sans compromis ne vont pas adhérer au discours de leur groupe fétiche sur cet opus et peuvent arrêter leur lecture ici. Ceux qui sont ouverts d'esprit et acceptent l'idée d'être chamboulés dans l'idée qu'ils se font de la musique de Kreator peuvent poursuivre. Ils y sont même ardemment invités.

Ici, la bande à Petrozza évolue dans un metal résolument moderne, navigant entre deux eaux. Pas franchement gothique puisque l'on ne retrouve que peu de codes du genre et que l'ensemble reste bien trop heavy et musclé. Certainement pas indus car les compositions restent relativement organiques et humaines. Un univers musical étrange mais qui ne manque pas d'intérêt. Les amateurs de sensations fortes se délecteront d'un morceau comme Soul Eraser qui ne fait pas dans la dentelle, précédé par une courte introduction instrumentale mélodique qui ressemble à une excuse à la déflagration qui s'ensuit. Mais Kreator se fait plus entreprenant et entraînant également; On savoure Pandemonium et son côté lancinant, on s'attarde sur l'efficace morceau titre, mélodique et virulent à la fois, où Petrozza est secondé par Tilo Wolff de Lacrimosa. Et bizarrement, celui qui a le chant le plus écorché n'est pas celui que l'on croit.

Sur Endorama, chaque morceau est une découverte, contrairement à d'anciens albums qui étaient dans le fond efficace, mais bien plus prévisibles. Sur ce disque, Kreator joue à un jeu dangereux. L'influence de Vitterli est grande et ce dernier n'est pas un adepte de l'ultra-violence comme l'atteste son ancien groupe, l'excellent Coroner. Du coup, les Allemands prennent de gros risques et si l'ensemble est de très bonne facture, imaginatif, solide et homogène, il ne représente en rien ce qu'attendent les fans. Risque calculé, question sensible : ce disque est-il viable ? En changeant radicalement de formule, Kreator n'allait-il pas se mettre les fans à dos et courir droit à une implosion sans gloire ? Ce sera le cas. Vitterli se verra contraint de quitter le groupe, pour la survie de celui-ci. Petrozza avouera plus tard que poursuivre cette collaboration les aurait mené droit dans le mur.

Cet album pourrait être considéré comme un one shot, un album rare et éblouissant, mais absolument unique dans une discographie dédiée au tout puissant dieu du thrash. Endorama n'est clairement pas le meilleur choix à faire pour découvrir Kreator, mais les amateurs de metal expérimental peuvent s'y risquer sans problème. pour les fans du groupe, une parenthèse sympathiquement dépaysante. Pour de rares personnes, un must.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Endorama - Infos

Voir la discographie de Kreator
Infos de Endorama
acheter sur Amazon
Sortie : 20 avril 1999
Genre : Metal Moderne
Label : Drakkar Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Golden Age (4:52)à écouter en premierparoles de Golden Age
2. Endorama (3:20)culte !culte !paroles de Endorama
3. Shadowland (4:27)paroles de Shadowland
4. Chosen Few (4:30)à écouter en premierparoles de Chosen Few
5. Everlasting Flame (5:23)paroles de Everlasting Flame
6. Passage To Babylon (4:24)à écouter en premierparoles de Passage To Babylon
7. Futur King (4:44)paroles de Futur King
8. Entry (1:05)paroles de Entry
9. Soul Eraser (4:30)à écouter en premierparoles de Soul Eraser
10. Willing Spirit (4:36)paroles de Willing Spirit
11. Pandemonium (4:10)à écouter en premierparoles de Pandemonium
12. Tyranny (3:59)paroles de Tyranny
écouter : Ecouter l'album

Kreator

Kreator
Kreator
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Concerts:
Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Sodom
Sodom
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Day Of Reckoning
Day Of Reckoning
2011

Destruction
Destruction
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Coroner
Coroner
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France