Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Swampsong

Chronique de Swampsong

Kalmah  - Swampsong (Album)

La fête dans les marais ...



Décidément Kalmah ne chôme pas. Un an à peine après le second opus du groupe les Finlandais nous gratifient d'un nouvel album intitulé « Swampsong ». Trois ans - trois (bons) albums : autant dire qu'ils sont bien décidés à s'imposer auprès du publique international qui peine à s'y retrouver dans une scène aussi dense. D'accord l'artwork laisse encore une fois à désirer, mais voyons le contenu de plus près ...

Des titres ravageurs, une musique toujours aussi efficace avec une très bonne technique mise au service de la mélodie : telle pourrait être la devise de ce nouveau Kalmah – à défaut d'être celle de sa discographie toute entière.
Pour ce « Swampsong », Kalmah garde la recette qui avait fait le succès de « They Will Return ». A savoir une musique reposant sur deux guitares mélodiques, qui, couplées à un clavier tantôt atmosphérique tantôt mélodique dégagent cette effet si envoutant.

Seulement aucune évolution notoire depuis leur premier opus – si ce n'est une musique plus fluide, plus aérée, et la présence de passages en chant death de plus en plus fréquents. Kalmah commence donc sérieusement à se répéter. Ainsi, qui aura écouté les deux précédents opus ressentira une forte impression de déjà vu à l'écoute de cet album.

« Heroes to us », «The Third, the Magical », « Doubtfull about it all » et j'en passe pour finir avec la belle « Moon of my nights» : les morceaux de grandes qualité ne manquent pas, si bien que les amateurs de Melodeath finlandais seront comblés.

Dans le fond, on retrouve nos bons vieux Finlandais avec ces thèmes et cette imagerie chère au groupe, et cette pochette toujours aussi étrange (et moche) représentant le seigneur des marais.
Dans la forme Kalmah diversifie ses structures pour une approche moins classique de son Heavy Black mélodique qui n'a guère changé.
Et c'est qu'ils ne sont pas près de les quitter leurs marais se dit on à la lecture de ces textes radicaux et pessimistes - coups de gueule sur la société actuelle. Des réflexions terres à terres et intéressantes, ça reste toujours un bon point dans la musique.

Dans « Swampsong », Kalmah peaufine encore une fois sa musique mais ne la fait pas évoluer, et c'est le seul gros point négatif. C'est un très bon opus, même excellent. Les Finlandais ont eu besoin de trois albums pour nous offrir le meilleur du groupe à ce jour - ou du moins de la période précédant son virage musical marqué par « The Black Waltz »(2006). C'est qu'on l'attendait ce changement ...

 9 
10



D'accord, l'artwork ne paie pas de mine, pour une fois, mais ne vous y méprenez pas, vous tenez certainement là leur meilleur disque en attestent « The Tird, The Magical » et « Bird Of Ill Omen ». Les blast beats « blacks » déboulent, étayant les envolées mélodiques des duos guitare/clavier. Certes, le schéma reste le même, Kalmah fait du Kalmah, n’en déplaise aux détracteurs qui atteindraient d’eux peut-être un peu plus de nouveauté. Mais on ne change pas une formule qui gagne, et celle-ci sait charmer voire envoûter le mélomane averti.
Cependant, et c’est ce qui en fait le meilleur de leurs albums à mes yeux, alors que les pistes s’enchaînaient sans répit, parfois indigestes, dans les précédents opus, l’auditeur tranquillement installé pourra ici trouver les embellies apaisées nécessaires à une écoute prolongée. Bien que Kalmah continue à faire du speed, certaines pistes adoptent un rythme plus tranquille, comme sur « Moon of my Nights », et les éclaircies sont bien plus nombreuses au cours de l’album. D’autre part, les alternances de voix sont bien plus fréquentes qu’auparavant, Pekka Kokkotroquant plus facilement sa voix black aiguë martelante pour des growls death plus graves, notamment sur « The Third, The Magical ».
Malgré des changements presque imperceptibles, le groupe a donc encore gagné en maîtrise, non pas technique – difficile de faire mieux que leur déjà tout premier album - mais plutôt rythmique et vocale, rompant la monotonie qui pouvait gagner certains dans « They Will Return ». Cet album, de retour aux marais putrides de leurs débuts, est à posséder absolument, ne serait ce que pour goûter à ce mélange de duos claviers- guitares en speed mélodique aigu.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :  
 9 
10
NanoRoux
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Swampsong - Infos

Voir la discographie de Kalmah
Infos de Swampsong
acheter sur Amazon
Sortie : 23 mai 2003
Genre : Death Mélo-technique
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Heroes to Us (5:10)à écouter en premierécouterlistenparoles de Heroes to Us
2. Burbot's Revenge (4:23)paroles de Burbot's Revenge
3. Cloned Insanity (4:11)listenparoles de Cloned Insanity
4. The Third, The Magical (5:26)à écouter en premierlistenparoles de The Third, The Magical
5. Bird of Ill Omen (4:49)à écouter en premierparoles de Bird of Ill Omen
6. Doubtful About It All (4:45)paroles de Doubtful About It All
7. Tordah (4:03)paroles de Tordah
8. Man With Mystery (4:48)paroles de Man With Mystery
9. Moon of My Nights (6:12)écouterlistenparoles de Moon of My Nights
10. Suodeth (Japanese Bonus Track) (4:48)paroles de Suodeth (Japanese Bonus Track)
écouter : Ecouter l'album



Kalmah

Albums chroniqués :
Chronique de 12 Gauge
12 Gauge
2010

Chronique de The Black Waltz
The Black Waltz
2006

Chronique de The Black Waltz
The Black Waltz
2006

Chronique de Swampsong
Swampsong
2003

Kalmah
Kalmah
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Doomsday Machine
Doomsday Machine
2005

Chronique de Black Earth
Black Earth
1996

Arch Enemy
Arch Enemy
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Norther
Norther
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande


Albums chroniqués :
Chronique de Children Of The Dark Waters
Children Of The Dark Waters
2009

Eternal Tears Of Sorrow
Eternal Tears Of Sorrow
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande