Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Surreption

Chronique de The Surreption

Ingested  - The Surreption (Album)

 7 
10

Plaaaace... au... jeu !



La nouvelle sensation Brutal Deathcore est arrivée ? Peut-être bien oui ! Ceux que le suffixe ‘core’ rebute n’ont rien à craindre, il s’agit bel et bien de Death Metal bien fait, mais avec une touche de modernité qui nous pousse à employer ce terme, mais finalement, peu importe du moment que la musique nous secoue les cervicales…

Les Ingested sont anglais, et après un premier split et un album en 2009, ils sont de retour avec The Surreption, un album qui risque bien de les faire décoller et avoir un rayonnement plus large que jusqu’à maintenant.
Que l’on ne s’y trompe pas, Ingested, malgré son jeune âge, a déjà bien compris comment faire une musique brutal, et digeste à la fois, ce qui n’est pas toujours la cas… Et le tout, sans tomber dans une caricature du Grindcore, et ce, malgré les thèmes abordés dans les paroles… On pourrait donc dire qu’Ingested joue une musique violente mais intelligente, qui sait être variée, avec quelques breaks bien placés. Là où l’album montre sa faiblesse, c’est sur la longueur. Pour un album de ce type, le temps est parfois un peu longs parce qu’on trouve peu de variations au sein du même morceau, ce qui peut vite ennuyer l’auditeur lambda. L’album s’écoute très bien, et la touche moderne colle même plutôt bien à ce type de musique. Une production old school n’aurait pas du tout eu le même effet. Une chose est sûre, c’est que Ingested a le petit plus qui le fera sortir du lot dans les sortie Brutal Death de cette année. Peut-être sa capacité à donner un second souffle au Brutal Death en intégrant quelques éléments modernes sans pour autant tout gâcher avec des abus en tout genre qui peuvent vite devenir un handicap.

La production est vraiment impressionnante parce que tous les instruments sont mis en valeur avec un certain savoir-faire, et c’est sûrement une des valeurs ajoutées non négligeables qui fait partie des bons points de ce nouvel album. On ne pourra s’empêcher de parler de l’artwork également. A la fois intriguant et imposant par l’image qu’il véhicule. Rien à voir avec l’album précédent, bien qu’il ne fût pas horrible quand même. En tout cas, Ingested montre un certain savoir-faire avec cet opus, et il arrive à convaincre son auditoire avec force. On regrettera parfois des passages un peu trop répétitifs qui cassent un peu la dynamique de l’ensemble. Il aurait été bon d’aérer un peu plus tout ça pour que toute la violence et la brutalité aient l’impact attendu.


Avec ce second opus, les anglais montrent qu’il faut désormais compter sur eux ! On a là un album puissant et dévastateur qui semble savoir où il va et qui le fait bien ! On a là un Death Metal agressif, moderne et brutal, et contrairement à une bonne partie de groupes actuels, Ingested arrive à sortir son épingle du jeu en proposant une musique lourde et efficace. Peut-être pas l’album de l’année, mais une bonne surprise en tout cas pour un genre dans lequel il devient difficile de se faire une place… Affaire à suivre…

(0) Modifier l'article
par Pit, le 3 juillet 2011
Voir toutes les chroniques de Pit


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The Surreption - Infos

Voir la discographie de Ingested
Infos de The Surreption
acheter sur Amazon
Sortie : 8 juillet 2011
Genre : Brutal Death Metal
Label : Siege Of Amida Records
Playlist :
1. Crowning The Abomination (03:34)
2. Decline (03:38)
3. The Consequence (03:35)
4. A Coming Unperceived (04:36)
5. This Disgusting Revelation (04:33)
6. Castigation And Rebirth (03:05)
7. Manifesting Obscenity (03:42)
8. 22 (03:19)
9. Kingmaker (03:10)
10. The Alpha (03:57)
11. Omega (05:16)
écouter : Ecouter l'album



Ingested

Albums chroniqués :
Chronique de The Surreption
The Surreption
2011

Ingested
Ingested
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Death Metal
Origine : Royaume-Uni




Groupes en rapport


Aborted
Aborted
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Death Metal
Origine : Belgique

Rapports de concerts:

Napalm Death
Napalm Death
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Grindcore
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Hellenic Terror
The Hellenic Terror
2007

Kronos
Kronos
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts: