Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Prison of Desire

Chronique de Prison of Desire

After Forever  - Prison of Desire (Album)

 6 
10

Faut pas se lancer un jour



En ce début d'année 2000, les Bataves investissent une scène symphonique que l'on pensait sous la tutelle des Finlandais de Nightwish. Within Temptation avait ouvert la voie avec l'album Enter et surtout avec le grand succès (fleur bleu) Mother Earth. After Forever, mené par Mark Jansen, se glisse dans la brèche et sort son premier album, Prison Of Desire.

La pochette, sans être trop chargée, suggère que le groupe ne se nourrit pas que de metal symphonique et qu'une approche gothique ne lui fait pas peur. Et effectivement, on retrouve cette ambiance particulière tout au long de l'album, parfois un peu étouffante. Cela se ressent particulièrement sur les parties lentes des longs morceaux, d'une lourdeur parfois désagréable. Mais After Forever montre déjà du potentiel. Difficile de rester de marbre face à l'introduction Mea Culpa qui donne le grand frisson avec ses choeurs où des voix masculines et féminines s'affrontent. Une mise en bouche idéale avant ce qui est peut-être bien le meilleur titre de cet opus, Leaden Legacy, qui se déchire entre mélodie et agressivité, où le guitariste/chanteur Sander Gommans donne la réplique à Floor Jansen qui évolue dans un registre soprano capable d'évoluer vers quelque chose de plus mainstream. L'opposition entre le chant guttural et celui de Floor est particulièrement réussie. Dommage que le groupe ait la faute de goût d'y inclure un troisième style, des vocaux fortement typés black metal, ceux de Mark Jansen qui sont en définitive plus agaçants qu'autre chose.

After Forever dépeint une fresque lyrique et tragique, avec des compositions en plusieurs parties, initiées dès Mea Culpa en un ensemble semi-conceptuel nommé The Embrace That Smothers, projet qui tient à coeur au leader du combo, Mark Jansen. Ce dernier continuera d'ailleurs l'histoire sur le premier album d'Epica mais pour le moment, c'est une autre histoire. Et effectivement, les différentes parties de cette suite sortent indéniablement du lot, que ce soit les très bons Follow In The Cry et Yield To Temptation.

On appréciera également les interventions de Sharon Den Adel de Within Temptation sur Beyond Me, qui apporte son savoir-faire (et indéniablement, un bon coup de pub). Cependant, on a du mal à être étonné par l'ensemble de ce disque qui, s'il a été bien écrit, ne sort pas du lot et reste clairement inégal. La production rend le son parfois grumeleux là où il nécessiterait plus de fluidité et certains passages n'en deviennent que plus prétentieux.

Prison Of Desire est un premier album honnête, sans tutoyer le génie. Peu modeste, souvent trop chargé, le disque saura toutefois séduire les amateurs du genre grâce à un chant plein de conviction et quelques parties de haute volée. Un brouillon qui montre déjà de belles choses. Le public le plus exigeant risque en revanche de ne pas trouver son compte ici.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Prison of Desire - Infos

Voir la discographie de After Forever
Infos de Prison of Desire
acheter sur Amazon
Sortie : 24 avril 2000
Genre : Gothique Symphonique
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Mea Culpa (The Embrace That Smothers - Prologue) (01:59)à écouter en premierparoles de Mea Culpa (The Embrace That Smothers - Prologue)
2. Leaden Legacy (The Embrace That Smothers - Part I) (05:04)culte !culte !listenparoles de Leaden Legacy (The Embrace That Smothers - Part I)
3. Semblance of Confusion (04:06)paroles de Semblance of Confusion
4. Black Tomb (06:26)paroles de Black Tomb
5. Follow in the Cry (The Embrace That Smothers - Part II) (04:03)à écouter en premierparoles de Follow in the Cry (The Embrace That Smothers - Part II)
6. Silence from Afar (05:51)paroles de Silence from Afar
7. Inimical Chimera (04:57)paroles de Inimical Chimera
8. Tortuous Threnody (06:10)paroles de Tortuous Threnody
9. Yield to Temptation (The Embrace That Smothers - Part III) (05:50)paroles de Yield to Temptation (The Embrace That Smothers - Part III)
10. Ephemeral (03:03)paroles de Ephemeral
11. Beyond Me (06:10)à écouter en premierparoles de Beyond Me
12. Leaden Legacy (Instrumental Version) (version Digipack) (05:10)paroles de Leaden Legacy (Instrumental Version) (version Digipack)
écouter : Ecouter l'album



After Forever

Albums chroniqués :
Chronique de Exordium
Exordium
2003

Chronique de Decipher
Decipher
2001

Chronique de Prison of Desire
Prison of Desire
2000

After Forever
After Forever
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The Unforgiving
The Unforgiving
2011

Chronique de Mother Earth
Mother Earth
2001

Chronique de The Dance
The Dance
1998

Chronique de Enter
Enter
1997

Within Temptation
Within Temptation
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Imaginaerum
Imaginaerum
2011

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Once
Once
2004

Nightwish
Nightwish
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

The Gathering
The Gathering
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Ambiant/Atmo
Origine : Pays-Bas

Concerts: