Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Welcome to the Morbid Reich

Chronique de Welcome to the Morbid Reich

Vader  - Welcome to the Morbid Reich (Album)

 8 
10



Sur ces terres polanes, où il régnait en despote avisé aux côté, notamment, de Behemoth, Vader aura, ces dernières années, vu sa domination perdre de son autorité. Certaines de ces dernières conquêtes ressemblaient, en effet, davantage à de cuisantes défaites, ou tout du moins à d'amère victoire, qu'à des triomphes incontestables (Necropolis (2009), The Beast (2004)). Les sombres armées remarquablement commandées par le tyran Peter "Piotr" Wiwczarek, en cette année 2011, s'apprête donc à tenter de reconquérir plus pleinement un trône contesté, au son d'un nouvel effort intitulé Welcome to the Morbid Reich.

Ce qu'il conviendra d'évoquer, en premier lieu, concernant cette œuvre, est le dessein manifeste qui étreignit le groupe lors de sa composition. D'une volonté farouche de s'inscrire davantage dans une vision plus antique proche de celle d'un glorieux passé, Piotr et ses acolytes auront voulu, en effet, édifier un album implacable et dévastateur.

Pour ce faire, le groupe est revenu à une forme musicale à la fois plus trashisante, plus crû, plus énergique et à la fois plus grandiloquente qu'elle ne le fut sur de dernières œuvres critiquées. Sans vouloir entretenir plus longuement un suspense inutile, disons tout de suite que le résultat est une véritable réussite. Et qu'en magnifiant ainsi les éléments caractéristiques de sa personnalité si spécifique, les polonais nous donne à entendre, enfin, la quintessence de leur art. Citons, afin d'illustrer cette excellence, les admirables Ultima Thulle et Return to the Morbid Reich, ou encore I Am Who Feasts Upon Your Soul, qui nous proposent de pénétrer en ce royaumes obscurs et majestueux qui n'est pas sans nous évoquer, subrepticement, celui décrit par Impressions in Blood (2006). Mentionnons aussi les magnifiques The Black Eyes aux mémorable break lourd, Come and See my Sacrifice ou encore, par exemple, l'excellent Black Velvet And Skulls Of Steel aux tempos et aux soli inhabituelles pour ces polonais. D'ailleurs les travaux effectués aux guitares, notamment au cœur de soli très inspirés dont on pourra noter la recrudescence en comparaison des dernières œuvres du groupe, sont ici éminemment séduisants.

Bien évidemment certains polémistes patentés, animé par de vils penchants à la médisance éhontée, pourraient ne pas entendre la thèse concernant ce désir musical passéiste et arguer qu'il ne s'agit là que d'une affabulation née d'une écoute partisane de la part de votre modeste serviteur. Néanmoins, certains autres signes, outres la musique donc, sont suffisamment évocateurs pour entériner, si besoin en était, le raisonnement. En effet, évoquons, par exemple, le choix du titre de ce nouvel effort, Welcome to the Morbid Reich, mais aussi celui du morceau Return to the Morbid Reich qui ne sont, indubitablement, pas sans nous évoquer la première démo de ces polonais, Morbid Reich (1990). Parlons aussi de cette reprise du morceau Decapited Saint extraite de l'opus Ultimate Incantation sortis en 1993 par le groupe. Cette version plus moderne nous offre le débit et le phrasé de la voix si divinement singulière de Piotr, pour un résultat impressionnant. De telles aspect ne peuvent être des coincidences.

Welcome to the Morbid Reich, nouvel opus des polonais de Vader, est donc, incontestablement, l'un des meilleurs albums que le groupe nous aura proposé durant ces dernières décennies. Démontrant ainsi tout l'étendu d'un talent ternis par de derniers assauts mitigés, Piotr, aidé de ses complices, s'impose en souverain naturel et avéré de cet empire. De son empire.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
J'ai encore fait la comparaison aujourd'hui même, en me repassant Necropolis. Mon verdict est sans appel, Welcome to the Morbid Reich est vraiment l'un des meilleur Vader de la décennie. Dès la première écoute de ce nouveau CD, la différence est flagrante...

Concernant le line-up, c'est comme d'hab avec Piotr. Ca tourne. D'ailleurs à part lui, aucun des musiciens jouant sur ce nouvel album ne faisait partis du groupe durant l'enregistrement de Necropolis.

J'ai été littéralement conquis par ce disque. Et il ne m'a fallut qu'une seule écoute pour ça. Je le recommande vivement...

ven. 30 sept. 11- 17:31  
Dans ce cas, je serai dans l'obligation de l'écouter.
ven. 30 sept. 11- 18:21  
Tiens, tu m'intrigues moi aussi. Je n'ai jamais été un grand admirateur de Vader, mais je retenterai quand même l'expérience avec cet album.
sam. 1 oct. 11- 18:34  


Welcome to the Morbid Reich - Infos

Voir la discographie de Vader
Infos de Welcome to the Morbid Reich
acheter sur Amazon Table './nanoroux_bdd/images' is marked as crashed and should be repaired