Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Over The Hills And Far Away

Chronique de Over The Hills And Far Away

Nightwish  - Over The Hills And Far Away (EP (Maxi))

L'apogée



En 2000, Nightwish est la nouvelle coqueluche du monde du metal avec l'album Wishmaster. Le groupe tournera d'ailleurs beaucoup pour promouvoir cet album qui devait façonner leur destin et un DVD était annoncé pour célébrer une année faste à tous ls niveaux. Pour faire patienter les fans, Spinefarm nous balance cet EP. En Finlande, il ne comprenait que les quatre premiers titres, dans le reste de l'Europe, la set-list s'allongeait de six titres live avec plus ou moins de bonus selon le pays (donc merci d'arrêter de prendre les fans pour des cons qui débourseront une fortune pour réunir toutes les version possibles, surtout que les albums ont connu une remasterisation très rapide).

Le plus intéressant réside bien évidemment dans les quatre premiers morceaux. Dès les premiers accents celtes de la chanson titre, on reconnait bien sûr l'une des plus grandes réussite de Gary Moore. Pour l'appréciation, plusieurs points de vue sont possible. Si l'on aime juste les mélodies, on est confronté à un tube en puissance avec une Tarja très en forme qui livre une très bonne prestation, confrontée à un clavier très (trop ?) présent. Quand on aime la guitare et/où quand on connait la version originale de cet hymne, on peut ressentir une certaine déception. On ne retrouve pas le surcroît d'âme qu'apporte Moore à sa chanson, ni son toucher au niveau de la guitare (je l'affirme : Emppu est un guitariste relativement basique dans son genre). Bref, ça pourrait être un morceau typique de Nightwish vu que Tuomas se l'est entièrement approprié aux claviers.

En revanche, 10th Man Down est une réelle bonne surprise. Si ce titre commence doucement (par une séquence repiquée par le TV française pour le lancement de TF6) avant de partir sur un mid tempo pour les couplets sur lesquels Tarja aborde une voix bien plus posée et sombre que d'habitude avant des refrains qui vous prennent aux tripes. La section rythmique est tout simplement énorme, la guitare s'impose bien plus que d'habitude et le son est bien plus sec. L'intrusion de la voix masculine, à la Kinslayer, est un pur délice, la confrontation avec Tarja étant la bienvenue. Un morceau qui n'aurait pas démérité sur Century Child, bien au contraire !

Pour Away, Nightwish nous offre un ballade toute en douceur où la voix de Tarja est exemplaire. Puissante, elle semble porter la mélodie à elle seule. On attend toujours une explosion qui ne veut pas venir et on se retrouve avec un bon titre, plus inspiré que bon nombre de ballades de Nightwish (un point faible chez ces Finlandais). On s'attardera rapidement sur la nouvelle version d'Astral Romance qui ne diffère pas franchement de la version originale figurant sur Angels Fall First, on notera simplement que les vocaux masculins sont interprétés par Tony Kakko de Sonata Arctica et qu'il y a du mieux par rapport à Tuomas même si on ne trouve toujours pas le romantisme suggéré dans la chanson.

Quant aux morceaux live, il s'agit évidemment de titres issus du From Wishes To Eternity, titres choisis astucieusement pour contenter tout le monde, allant de la ballade à des passages bien plus péchus. On ne s'y attardera pas énormément dans cette chronique, on précisera juste que le son est bon, que Tarja est impressionnante et qu'elle en ressort anoblie, un rang de reine qui lui va bien.

Un EP sympathique, mais un peu surfait. Des bons titres que l'on aurait préféré découvrir dans le contexte d'un album mûrement pensé et où ils auraient pris en ampleur. Over The Hills And Far Away, c'est finalement l'EP idéal pour découvrir le Nightwish de 1997 à 2000, un groupe qui venait de passer le plus intéressant de sa jeune carrière. La suite ne sera pas franchement au diapason.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Over The Hills And Far Away - Infos

Voir la discographie de Nightwish
Infos de Over The Hills And Far Away
acheter sur Amazon
Sortie : mai 2001
Genre : Metal Symphonique
Label : Spinefarm Records
EP (Maxi)

Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Over The Hills And Far Away (5:03)à écouter en premierlistenparoles de Over The Hills And Far Away
2. 10th Man Down (5:24)culte !culte !paroles de 10th Man Down
3. Away (4:33)à écouter en premierparoles de Away
4. Astral Romance (5:22)paroles de Astral Romance
5. The Kinslayer (Live) (4:12)paroles de The Kinslayer (Live)
6. She's My Sin (Live) (4:44)paroles de She's My Sin (Live)
7. Sacrament Of Wilderness (Live) (5:00)paroles de Sacrament Of Wilderness (Live)
8. Walking In The Air (Live) (5:10)paroles de Walking In The Air (Live)
9. Beauty And The Beast (Live) (6:40)paroles de Beauty And The Beast (Live)
10. Wishmaster (Live) (5:03)paroles de Wishmaster (Live)
écouter : Ecouter l'album



Nightwish

Albums chroniqués :
Chronique de Imaginaerum
Imaginaerum
2011

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Dark Passion Play
Dark Passion Play
2007

Chronique de Once
Once
2004

Nightwish
Nightwish
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Finlande

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Darkest White
Darkest White
2013

Chronique de Rubicon
Rubicon
2010

Chronique de Beyond The Veil
Beyond The Veil
1999

Chronique de Widow weeds
Widow weeds
1998

Tristania
Tristania
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Gothique Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Last Curtain Call
Last Curtain Call
2011

Chronique de Musique
Musique
2000

Chronique de Aégis
Aégis
1998

Chronique de Aégis
Aégis
1998

Theatre Of Tragedy
Theatre Of Tragedy
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Gothique Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Epica
Epica
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Unforgiving
The Unforgiving
2011

Chronique de Mother Earth
Mother Earth
2001

Chronique de The Dance
The Dance
1998

Chronique de Enter
Enter
1997

Within Temptation
Within Temptation
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts: