Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Terrible Certainty

Chronique de Terrible Certainty

Kreator  - Terrible Certainty (Album)

 8 
10

Terrible certitude : Kreator évolue



On dit souvent que le troisième album est un cap (un pic, une péninsule !) et que s'il est bien accepté par les fans, un groupe peut espérer une belle carrière. Quelques groupes à la réussite probante sont prêt à passer à la barre. Metallica, Slayer ou encore Iron Maiden peuvent témoigner sous serment : c'est de la balle ! Pour Kreator, les cartes ne sont pas aussi favorables. En effet, avec Pleasure To Kill, les teutons ont balancé ce que l'on peut qualifier, sous le doux nom de bombe à fragmentation, un album référence dans le domaine du thrash européen. Un disque explosif, meurtrier, extrême pour l'époque. Difficile de se succéder dans la brutalité sans devenir une caricature insipide de soi-même. Du coup, le groupe décide d'évoluer, de faire progresser un son qui avait déjà atteint un certain paroxysme.

De power trio, Kreator devient un quatuor. Mais ce n'est pas pour ça que le groupe trouve le moyen d'être encore plus brutal. Au contraire. A présent, la bande à Mille Petrozza se montre bien plus technique, pose le jeu, se permet quelques petites introductions avant de rentrer dans le vif du sujet avec un upercut en guise d'autorisation. Au niveau des paroles, le groupe semble rattrapé par ses influences punk. La dérive d'un monde futuriste y est décrite, sans complaisance, sans illusion. Parfois, le groupe pointe du doigt quelques coupables, comme les sectes et autres religions (Blind Faith), ou encore une pollution excessive (Toxic Trace). On s'éloigne des démons et autres bestialités guerrières des deux premiers volets des élucubrations de Kreator. Influences punk que l'on retrouve également dans la façon de chanter de Mille, très saccadée et hargneuse. D'ailleurs, Petrozza s'affirme de plus en plus comme le lead singer du groupe, Ventor délaissant le micro pour se concentrer sur ses parties de batterie, pas forcément plus puissantes, mais bien plus élaborées que par le passé.

Ainsi, on déguste particulièrement le très travaillé Terrible Certainty et son introduction jouissive, une montée en puissance jusqu'à l'explosion d'un riff qui propulse directement ce titre parmi les classiques de Kreator ; on appréciera également l'apocalyptique Behind The Mirror ou le lugubre One Of Us. Les Allemands évoluent intelligemment pour éviter la redite et espèrent provoquer un engouement avec cet album maousse à la pochette équivoque. Malheureusement, ce ne sera pas tout à fait le cas. Jugé un peu mou à sa sortie, il ne déchaînera pas les foules. Pourtant il s'agit là d'un album de transition, Kreator se façonnant un style qui lui est propre et qui influera la ligne directrice au niveau de l'écriture pour quelques années. Pas forcément leur meilleur opus, il prend souvent la poussière sur les étagères. Mais dès qu'il atterrit sur les platines, on comprend qu'il est dommage de ne pas lui faire voir le saphir du lecteur plus souvent. Terrible Certainty est un bon album, peut-être trop maniéré pour les fans de la première heure, mais qui reste terriblement efficace. A découvrir, ou à redécouvrir selon les cas.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


J'ai malheureusement aucun album du groupe mais quand j'en aurais ça deviendra probablement mon groupe de Thrash préféré, vu ce que j'ai entendu ici et la. (j'ai maté leur DVD sur youtube, donc je peux m'en faire une idée)
mar. 28 oct. 08- 10:10  
C'est le seul groupe de thrash qui a sorti un album qui pouvait rivaliser en terme de violence avec Reign In Blood en 1986. Avec Terrible Certainty, on peut deviner la voie que prendra Slayer avec South Of Heaven même si l'opus des Allemands est moins morbide et glauque.

Hormis un gros passage à vide entre 1992 et 1996, on ne peut pas dire que Kreator ait eu une carrière foirée.

mar. 28 oct. 08- 10:16  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Terrible Certainty - Infos

Voir la discographie de Kreator
Infos de Terrible Certainty
acheter sur Amazon
Sortie : octobre 1987
Genre : Thrash
Label : Noise Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Blind Faith (4:07)paroles de Blind Faith
2. Storming With Menace (4:25)à écouter en premierparoles de Storming With Menace
3. Terrible Certainty (4:28)culte !culte !paroles de Terrible Certainty
4. As The World Burns (3:50)paroles de As The World Burns
5. Toxic Trace (5:32)paroles de Toxic Trace
6. No Escape (5:00)à écouter en premierparoles de No Escape
7. One Of Us (4:00)à écouter en premierparoles de One Of Us
8. Behind The Mirror (4:34)à écouter en premierparoles de Behind The Mirror
écouter : Ecouter l'album

Kreator

Kreator
Kreator
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Sodom
Sodom
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Day Of Reckoning
Day Of Reckoning
2011

Destruction
Destruction
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Coroner
Coroner
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Thrash Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France