Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Machine Head

Chronique de Machine Head

Deep Purple  - Machine Head (Album)

 9 
10

Never before !



Résumer la féconde carrière de Deep Purple à Smoke On The Water est une solution de facilité parce que cette chanson en définitive très moyenne est dopée par un riff légendaire, sinon LE riff absolu, celui qui traverse les décennies sans perdre de son charme. Une mélodie simple mais efficace, une mélodie que le guitariste Ritchie Blackmore avait originellement jeté à la poubelle, la jugeant trop facile justement. Le reste du groupe s'est empressé de la récupérer, devinant que derrière se cachait de quoi devenir intemporel. Aussi on n'en parlera plus pour se pencher sur le reste. Parce que Deep Purple, ce n'est pas que Smoke On The Water. Deep Purple est un groupe qui accouche d'un nouveau chef d'oeuvre moins de deux ans après le phénoménal In Rock.

Si In Rock avait la réputation d'être bruitiste à sa sortie avec son déluge d'énergie, ses titres surpuissants et ultra-saturés pour l'époque, Machine Head se montre nettement mieux produit, certainement sur-produit même. Néanmoins, le travail de Martin Birch est à saluer. Il a su capter l'ambiance particulière qui régnait dans le studio pour la restituer sur la galette : ce disque respire la bonne humeur. Si Fireball est né dans la tourmente, miné par des problèmes relationnels entre les membres, Machine Head est joyeux, fringant. D'où l'expression mondialement connue : quand Ritchie Blackmore va, tout va.

Bizarrement, l'album n'est pas forcément très dynamique. Si, par hasard, on découvre les morceaux en version live avant d'écouter cet opus, on le trouvera même un peu mou. Highway Star, par exemple, semblera en-deça de ses possibilités. Et pourtant, le titre, très rapide, permet à chaque musicien de s'illustrer. Ian Gillan se partage entre un chant passionné et des cris, guitare et claviers se livrent deux duels d'anthologie, des parties solo qui feront écoles. Un moment de pur plaisir et avec le recul que l'on a maintenant, on comprend la force évocatrice du morceau. Comme Speed King, il a du être une référence pour de nombreux musiciens.

Machine Head est un album mémorable, avec des morceaux bien construits, qui groovent (dans les années 70, Ian Paice était un batteur d'exception), avec des refrains de qualité, comme ceux de Pictures Of Home ou ceux plus musclés de Space Truckin'. Mais Deep Purple sait également se montrer plus nuancé, comme sur Lazy, composition racée qui navigue dans des ambiances plus jazzy, propice à l'improvisation.

Avec ce disque, Deep Purple confirme son talent et prouve que In Rock n'était pas un accident. Qu'il a les moyens de faire aussi bien, sinon mieux. Les fans se déchirent amicalement au sujet du meilleur album entre In Rock et Machine Head. Ce ne serait se résumer qu'au Mark II. Mais si on pouvait reprocher à l'album taillé dans le roc son côté trop rugueux, on pourra faire valoir que celui-ci ne tient pas toutes ses promesses, qu'il lui manque une certaine dose d'énergie. Ce sera d'autant plus vrai quand on pourra comparer avec les versions présentes sur le mythique Made In Japan. Il n'empêche, Machine Head est un classique du rock, un des albums à écouter absolument.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Machine Head - Infos

Voir la discographie de Deep Purple
Infos de Machine Head
acheter sur Amazon
Sortie : mars 1972
Genre : Hard Rock
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Highway Star (6:08)culte !culte !paroles de Highway Star
2. Maybe I'm A Leo (4:52)paroles de Maybe I'm A Leo
3. Pictures Of Home (5:06)à écouter en premierparoles de Pictures Of Home
4. Never Before (4:00)à écouter en premierparoles de Never Before
5. Smoke On The Water (5:42)à écouter en premierparoles de Smoke On The Water
6. Lazy (7:23)à écouter en premierparoles de Lazy
7. Space Truckin' (4:34)culte !culte !paroles de Space Truckin'
8. When A Blind Man Cries (3:32)à écouter en premierparoles de When A Blind Man Cries
écouter : Ecouter l'album

Deep Purple

Deep Purple
Deep Purple
Voir la page du groupe
Création : 1968
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Into The Wild
Into The Wild
2011

Chronique de Equator
Equator
1985

Chronique de Fallen Angel
Fallen Angel
1978

Chronique de Firefly
Firefly
1977

Uriah Heep
Uriah Heep
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Rainbow
Rainbow
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Savage Amusement
Savage Amusement
1988

Chronique de Blackout
Blackout
1982

Chronique de Animal Magnetism
Animal Magnetism
1980

Chronique de Lovedrive
Lovedrive
1979

Scorpions
Scorpions
Voir la page du groupe
Création : 1971
Genre : Hard Rock
Origine : Allemagne

Rapports de concerts: