Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Ex Oblivion

Chronique de Ex Oblivion

Malevolentia  - Ex Oblivion (Album)

Plongé dans les ténèbres



Le premier album de Malevolentia était passé un peu inaperçu, mais pas aux yeux de tout le monde, et heureusement. Le problème, c’est que ceux qui avaient posé une oreille à Contes et Nouvelles Macabres ont été ensorcelé et ont donc dû attendre une suite pendant un sacré moment. Après divers changement de line-up et autres péripéties, Malevolentia est de retour avec un nouvel album et une nouvelle chanteuse.

Si Malevolentia aurait pu vaguement être assimilé trop facilement à Dimmu Borgir ou Cradle Of Filth sur son premier album, il développait malgré tout une personnalité bien trempée, qui alliait avec une facilité déconcertante Black Metal, Dark Metal, littérature et romantisme noir. Avec Ex Oblivion, ce nouvel album, Malevolentia ne s’éloigne pas vraiment de ses racines et propose donc une exploration plus en profondeur de son art. On sent quelques innovations pour le groupe, notamment des passages plus brutaux, des orchestrations plus affirmées avec une touche de grandiloquence, un accent mis sur les mélodies sans que cela paraisse pompeux. En clair, même si le premier album était très déjà pro, on sent une légère évolution. Chez Malevolentia, tout est très carré, pensé à la note près, et la musique n’en ressort que sublimée. Et avec ce chant français, c’est tout à fait décadent, et donc, succulent. Au passage, le chant est désormais tenu par Spleen, qui visiblement chante aussi pour Hasserben désormais. Ça pourra pas leur faire de mal vu les démos lamentables qu’ils osent sortir… Parenthèse à part, on sent un gros travail sur les ambiances gothico-dramatiques qui nous renvoient à l’univers de Cradle Of Filth (notamment le titre Ex Oblivion qui renvoie à Mother Abomination de Cradle, qui invoque Chtulu) ou de Limbonic Art. On sent des âmes torturées, abusées, déchirées. Et si sur le papier, ça peut paraitre très kitsch ou vu et revu, Malevolentia ne dévoile pas forcément ses influences puisque son monde est très personnel et morbide.

Même si Ex Oblivion se trouve dans la droite lignée de Contes et Nouvelles Macabres, on sent que le groupe ne s’est pas reposé sur ses lauriers et la musique qui en découle est simplement imposante de maturité. Quelques petits défauts au niveau de la production ne mettront pas forcément en valeur tous les éléments orchestraux sur certains passages, mais ça reste vraiment un détail. On regrettera parfois un petit manque de cruauté, de perversité, ou même des éléments absolument malsains (je pense à un morceau comme Tanz Mit Mir du premier album qui avait un réel impact sur le reste, et ici, ça manque un peu), mais une fois de plus, ça relève du détail. On n’attendait pas que Malevolentia sorte un Contes et Nouvelles Macabres II. Quel intérêt sinon ? Au lieu de ça, le groupe va de l’avant et teste de nouveaux horizons, et avec des morceaux carrément réussis et poignants comme Dagon qui est superbe de bout en bout ! Chœurs, orchestrations, chant, mélodies, parties de guitares, précision de la batterie, et j’en passe...

Pour faire simple, Malevolentia manque à être connu, c’est indéniable. On voit aisément qu’on tient-là un groupe de talent, qui sait où il va, sans se fondre dans les clichés (sacré défi vu le registre musical…), et qui a le mérite d’apporter un second souffle au Black Metal dit symphonique qui a du mal à se renouveler sans tomber dans le ridicule à outrance. Ex Oblivion fait donc bonne figure en cette année 2011 et il fait incontestablement partie des perles de la scène française de cette année !

(1) Modifier l'article
par Pit, le 12 avril 2011
Voir toutes les chroniques de Pit


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Ex Oblivion - Infos

Voir la discographie de Malevolentia
Infos de Ex Oblivion

Sortie : 5 mars 2011
Genre : Black/Dark Metal
Label : Season of Mist
Playlist :
1. Ex Libris Oblivionis (00:59)
2. Serment De La Corde (03:55)
3. Martyrs (06:21)listen
4. A L’Est D’Eden (05:54)
5. Dies Irae (02:39)
6. Dagon (05:14)listen
7. Nyarlathotep (04:56)
8. Ex Oblivion (04:21)
9. La Nonnet Et L’Incube (05:51)
10. La Geste Du Corbeau (07:10)listen
écouter : Ecouter l'album



Malevolentia


Albums chroniqués :
Chronique de Ex Oblivion
Ex Oblivion
2011

Chronique de Contes Et Nouvelles Macabres
Contes Et Nouvelles Macabres
2005

Malevolentia
Malevolentia
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Black Metal
Origine : France




Groupes en rapport


Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Bal-Sagoth
Bal-Sagoth
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Limbonic Art
Limbonic Art
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège