Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de March On

Chronique de March On

FireForce  - March On (Album)



Originaire de ces contrées belges qui vit naitre quelques génies, Fireforce pratique ce fameux Heavy Speed Metal traditionnel passéiste tant prisé, notamment, par le peuple allemand. Fondé en 2009 sur les ruines de Double Diamond par le guitariste Erwin Suetens et le chanteur Filip "Flype" Lemmens, ce groupe sort très vite de l'ombre avec un premier EP prometteur intitulé Moonlight Lady. Puis vient, en 2011, le temps de ce véritable album répondant au nom de March On.

Afin de décrire la musique de ce groupe, plus précisément encore, il conviendra alors d'ajouter, à l'aune de certains éléments déjà évoqués, qu'elle demeure presque exclusivement d'obédience saxonne. Un art dans lequel plane les ombres évidentes de Grave Digger, X Wild, Iron Savior, White Skulls, ou encore, par exemple, de Running Wild. Mais on peut également reconnaitre, dans l'expression artistique de ce groupes, quelques infimes indices éveillant en nous le souvenir de groupe tels que Mystic Prohecy, et ce même si l'approche mélodique de ces belges est fondamentalement plus encline à l'agressivité, s'éloignant, quelque peu, de cette musicalité recherché par Markus Pohl et ses comparses. Cette parenté n'a rien de surprenante lorsqu'on sait que l'homme chargé de la lourde tâche de produire ce méfait n'est autre qu'un Roberto Dimitri Liapakis officiant comme chanteur au sein de cette prophétie mystique allemande. Outres cette accointance évidente avec un Heavy Speed Metal classique teuton, il y a aussi chez ces belges quelques voisinages Thrash non négligeable. Une familiarité donnant à l'ensemble un subtil vernis qui, parfois, subrepticement, nous fera songer à Hellstar.

Erigeant ce monument évidemment épique sur ces caractéristique singulièrement germaniques, FireForce nous propose donc d'errer en des territoires arides délicieusement rudes. Ici point de mélodicité incongrue, point de fioritures inutiles, point d'effets musicaux vains, mais de l'efficacité aux aspérités remarquablement rugueuses. Ainsi de ses riffs acérés, de ses voix médiums superbement écorchés typiquement usités par les compatriote de Goethe, de ses constructions tantôt rapides tantôt plus quiètes, FireForce extraie une musique éminemment familière dans laquelle il ne faudra voir poindre aucune révolution mais qui garde toutefois suffisamment de qualité pour procurer quelques plaisirs bien légitime.

Au vu de l'artwork guerrier de cette pochette, il convient également de noter que l'atmosphère est ici à l'héroïsme viril et martial.

Un des atouts notables de l'œuvre réside aussi dans son invariable cohérence qui du premier au dernier morceau nous offre une satisfaction constante. Il devient alors difficile d'en extraire quelques uns afin d'étayer certains arguments mettant en valeur de singulières spécificités audibles. Notons, tout de même, les excellents The Only Way, Firestorm et Horus aux refrains enthousiasmants, Mona Lisa, Hold to Your Ground, ou encore, par exemple, Born to Play Metal. Néanmoins il va sans dire, encore une fois, que ces titres ne révèlent en rien, plus que d'autres, les qualités de ce groupe. Ils révèlent, simplement, les gouts de votre modeste serviteur.

Et puisque nous en sommes aux considérations tout à fait personnelles, sachez que les longs instrumentaux tels que Metal Rages On n'éveillent en moi aucune ferveur attachante. Sachez encore que la surprise né d'un premier titre au propos essentiellement mid-tempo, Coastal Battery, là où, me semble-t-il, un titre plus vif et entrainant eut été plus appropriés, m'aura quelque peu déconcerté. Toutefois, soyons honnête, ces réflexions ne sont rien d'autres que le reflet de mes ressentis partiaux. En effet, ils ne dérogent aucunement aux qualités vertueuses d'un album séduisant.

Avec ce premier véritable opus, ces belges, fort de ce Heavy Speed Metal âpre, admirablement rétrograde et typiquement teutons, démontre l'étendu d'un talent fort intéressant sur un March On convaincant. S'inscrivant parfaitement dans cette démarche d'un revival Heavy traditionnelle actuel, FireForce confirme donc que cette engouement passéiste n'est pas un phénomène éphémère.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




March On - Infos

Voir la discographie de FireForce
Infos de March On

Sortie : 25 mars 2011
Genre : Heavy Metal
Label : 7th Hard
Playlist :
1. Coastal Battery (4:17)
2. The Only Way (4:59)
3. Firestorm (4:02)
4. Horus (Bringer Of Order) (4:26)
5. 1302 - Battle For Freedom (5:15)
6. Moonlight Lady (4:27)
7. Annihilation (4:37)
8. Fly Arrow Fly (Crécy 1346) (3:31)
9. Mona Lisa (3:47)
10. Hold Your Ground (4:04)
11. Born To Play Metal (3:31)
12. Metal Rages On (instrumental) (3:29)
écouter : Ecouter l'album



FireForce

Albums chroniqués :
Chronique de March On
March On
2011

FireForce
FireForce
Voir la page du groupe
Création : 2009
Genre : Heavy Metal
Origine : Belgique




Groupes en rapport


Grave Digger
Grave Digger
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Speed Metal
Origine : Allemagne


Albums chroniqués :
Chronique de Resilient
Resilient
2013

Chronique de Shadowmaker
Shadowmaker
2012

Running Wild
Running Wild
Voir la page du groupe
Création : 1976
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne


Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: