Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de La Grande Danse Macabre

Chronique de La Grande Danse Macabre

Marduk  - La Grande Danse Macabre (Album)

Marduk version bromure ?



Panzer Division Marduk était une figure de style. Les Suédois avaient tentés de recréer l'intensité d'un Reign In Blood au format black metal et le résultat est mitigé. On aime pour le côté défouloir, on grince des dents pour cette accumulation de brutalité ponctuée de blast beats qui finissent par fatiguer plus qu'autre chose. L'extrême pour l'extrême n'a pas que du bon et une demi-heure plus tard, on en sort lessivé, en gardant juste en tête quelques morceaux, les premiers notamment. Les autres sont comparable à une espèce de maelström sonore où l'on ne retiendra que quelques passages.

Mais Marduk est conscient que Panzer Division Marduk ne doit rester qu'un acte isolé, un disque dont ils pourront dire fièrement à leurs petits enfants, à Noël, devant la crèche, qu'ils en ont rêvé et qu'ils l'ont fait avant Sony (et par pitié, donnez-moi mes vitamines, ça ne va plus du tout, là). Aussi il n'est pas étonnant de constater que la Grande Danse Macabre, sans être une parfaite antithèse, navigue dans des eaux moins tourmentées. La pochette est moins violente, elle a un côté plus travaillé, la police de caractères est plus douce, avec des arrondis, comme si le groupe cherchait gentiment à nous prévenir qye la brutalité est moindre.

Effectivement, La Grande Danse Macabre pourrait se rapprocher quelque peu de l'excellent Nightwing dans sa démarche, à proposer des morceaux plus lents, plus lourds aussi. Marduk s'ingénie à placer quelques mélodies dans ses riffs, il distille quelques soli ça et là, sans grande virtuosité, mais avec une certaine justesse de ton. Le chant est également moins agressif, on est plus dans une espèce de déclamation typée black, avec des cordes vocales grumeleuses comme on les aime. Le disque débute d'ailleurs par un court instrumental qui plante le décor : il s'agit d'un riff heavy metal qui s'étale avec quelques variations mélodiques avant d'enchaîner avec Azrael, le premier véritable titre, bien plus typique du genre, avec des blast beats et une certaine brutalité, rapide et efficace. Et pour lui succéder, nous avons droit à un nouvel instrumental qui pose à nouveau le tout. c'est sombre, malsain, noir. Les compositions évoluent dans divers registres, sournois, glauque, violent mais sans trop en faire, comme si elle n'était là que pour justifier qu'il s'agit bien d'un album de Marduk.

Le disque se veut assez ambitieux dans sa forme. dans le fond, il ne tient pas toutes ses promesses. Comme d'habitude, les amis de la poésie seront ravis des intitulés des titres, parfois moins par le contenu qui a tendance à se disperser. Contrairement à ce qu'il a fait sur Nightwing, Marduk peine à trouver le juste milieu, il ne va pas toujours au bout de son sujet. Il ne manque pas grand chose pour avoir un très grand album de black metal, mais quelque fois, on regrette l'absence d'un riff plus personnel, que l'on a pas l'impression d'avoir déjà entendu trois ou quatre fois depuis que l'on a appuyé sur la touche play de son lecteur. Les bonnes idées ne disposent pas de l'élan dont elles devraient toutes avoir besoin, certaines se noient donc dans le flot de musique délivrée par Marduk.

Bien sûr, la qualité globale de cet opus est satisfaisante. Retrouver un Marduk plus nuancé fait du bien. Aux oreilles déjà, puis à l'opinion que l'on peut se faire sur les musiciens qui, malgré une simplicité somme toute relative, parviennent à dégager quelques émotions, de la colère principalement, de l'arrogance également, tout du long. Sans être l'album majeur de la formation suédoise, La Grande Danse Macabre tire toutefois son épingle du jeu grâce à une volonté d'aller de l'avant, certes encore perfectible, mais qui permet au groupe de se renouveler sans se trahir.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




La Grande Danse Macabre - Infos

Voir la discographie de Marduk
Infos de La Grande Danse Macabre
acheter sur Amazon
Sortie : 17 mai 2001
Genre : Black Metal
Label : Blooddawn Productions
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Ars Moriendi (01:50)paroles de Ars Moriendi
2. Azrael (03:07)à écouter en premierparoles de Azrael
3. Pompa Funebris 1600 (02:36)paroles de Pompa Funebris 1600
4. Obedience unto Death (03:16)paroles de Obedience unto Death
5. Bonds of Unholy Matrimony (07:03)paroles de Bonds of Unholy Matrimony
6. La Grande Danse Macabre (08:11)culte !culte !paroles de La Grande Danse Macabre
7. Death Sex Ejaculation (05:11)paroles de Death Sex Ejaculation
8. Funeral Bitch (04:58)à écouter en premierparoles de Funeral Bitch
9. Summers End (04:40)paroles de Summers End
10. Jesus Christ... Sodomized (04:33)à écouter en premierparoles de Jesus Christ... Sodomized
écouter : Ecouter l'album

Marduk

Marduk
Marduk
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Angelus Exuro pro Eternus
Angelus Exuro pro Eternus
2009

Dark Funeral
Dark Funeral
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Immortal
Immortal
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Umskiptar
Umskiptar
2012

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Fallen
Fallen
2011

Chronique de Belus
Belus
2010

Burzum
Burzum
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Nordland II
Nordland II
2003

Chronique de Nordland I
Nordland I
2002

Chronique de Hammerheart
Hammerheart
1990

Chronique de Blood Fire Death
Blood Fire Death
1988

Bathory
Bathory
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Suède