Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Blunt Force Trauma

Chronique de Blunt Force Trauma

Cavalera Conspiracy  - Blunt Force Trauma (Album)

 3 
10



Bouffi et visiblement pas très en forme lors de son passage à l’Elysée Montmartre en novembre dernier, Max Cavalera revient malgré tout avec son frère, Igor, pour accoucher du deuxième album de Cavalera Conspiracy, « Blunt Force Trauma ».
« Inflikted » n’a laissé qu’un souvenir « sympathique » du projet, mais c’est maintenant l’heure du jugement pour les membres fondateurs de Sepultura. Toujours accompagnée du guitariste de Soulfly, Marc Rizzo, la fratrie a tout de même décidé de se séparer de notre Joe Duplantier national et de le remplacer par le bassiste Johny Chow, qui assurait l’intérim pendant les shows du groupe. Cavalera Conspiracy est composé aux trois quarts de Soulfly et cela semble ne déranger personne.

Alors que l'on reste sur un bilan plus que mitigé avec la sortie de « Omen », le dernier né de l’âme volante, les frères Cavalera tiennent à nous resservir de cette même soupe indigeste. Roadrunner ne semble pas décidé à se séparer de son prolifique frontman et devrait songer à tirer les bretelles de ce dernier puisque le résultat est hilarant.

« Warlord », qui avait été présenté lors du SWU Music and Arts festival au Brésil en octobre dernier (devant Andreas Kisser et Paulo Xisto pour la petite histoire), ressemble à une chute de « Dark Ages ». La suite, quant à elle, rappelle « bizarrement » le dernier brûlot de Soulfly. Les morceaux s’enchaînent sans grand intérêt, ce qui est notamment dû aux compositions de Marc Rizzo. Il suffit d'écouter « Killing Inside », ou encore « Torture », pour se rendre compte de la pauvreté musicale dont ceux-ci bénéficient.

Roger Miret apparaît sur l’un des seuls titres intéressants de « Blunt Force Trauma », l’hardcore « Lynch Mob », qui pompe 25 Ta Life de bout en bout. D’ailleurs, dans le registre hardcore, Max en connaît un rayon et c’est d’ailleurs dans cette saveur que le Brésilien a décidé de taper. On avait pu s’en rendre compte sur « Omen » pour Soulfly, c’est désormais chose faite avec Cavalera Conspiracy.

Avec des titres aussi inspirés que « I Speak Hate » ou « Target », Cavalera Conspiracy débarque en terrain conquis en déversant une espèce de thrash metal boosté à un hardcore sans inspiration. Igor pointe le bout de son nez, comme sur « Burn Waco » et son introduction à la « Sepulnation » de vous savez qui. Logan Mader aura beau faire une production puissante et claire pour tous, jamais un producteur ne changera une chanson pourrie en un véritable missile nucléaire. Max Cavalera a sans doute confondu vitesse et précipitation en vantant les mérites de son « Blunt Force Trauma ».

Pour ceux qui ne lisent que les conclusions : n’achetez pas cet album, qui représente 30 minutes d’achat inutile !



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 6 commentaires précédents
Le problème, c'est que Max semble un peu trop désespéré en ce moment... Le bonhomme doit être malade vu le poids qu'il a pris déjà, vu son état sur scène. Là, il tente de faire revivre la légende, mais un peu en vain.
Bien entendu, des gens suivront, comme toujours, mais là, c'est un peu triste à voir.
J'espère qu'un jour, Andreas Kisser aura pitié pour lui et confirmera son envie de faire une tournée ensemble. Mais bon, je rêve...

mar. 22 mars 11- 12:50  
Dire que j'adorais Sepultura à l'époque...
Même si ça fait bien longtemps que je ne m'intéresse plus aux carrières de Cavalera & cie, c'est quand même triste de voir des légendes sombrer ainsi dans la médiocrité et l'indifférence...

mar. 22 mars 11- 13:19  
Je suis sa carrière malgré ma reconnaissance de sa médiocrité (autant scénique que studio). Je rêve du jour de son réveil mais à priori, c'est pour maintenant. Je ne tiens pourtant pas à le descendre étant donné ce qu'il a fait par le passé. Juste par respect pour ce qu'il fut, je ne reste que simplement déçu de sa décadence.
mar. 22 mars 11- 13:50  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Blunt Force Trauma - Infos

Voir la discographie de Cavalera Conspiracy
Infos de Blunt Force Trauma
acheter sur Amazon
Sortie : 28 mars 2011
Genre : Thrash Metal
Label : Roadrunner Records
Playlist :
1. Warlord (03:05)
2. Torture (01:51)
3. Lynch Mob (02:31)
4. Killing Inside (03:28)
5. Thrasher (02:49)
6. I Speak Hate (03:10)
7. Target (02:36)
8. Genghis Khan (04:23)
9. Burn Waco (02:52)
10. Rasputin (03:22)
11. Blunt Force Trauma (03:58)
écouter : Ecouter l'album

Cavalera Conspiracy

Albums chroniqués :
Chronique de Blunt Force Trauma
Blunt Force Trauma
2011

Chronique de Inflikted
Inflikted
2008

Chronique de Inflikted
Inflikted
2008

Cavalera Conspiracy
Cavalera Conspiracy
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Omen
Omen
2010

Chronique de Conquer
Conquer
2008

Chronique de Dark Ages
Dark Ages
2005

Chronique de 3
3
2002

Soulfly
Soulfly
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Machine Messiah
Machine Messiah
2017

Chronique de Kairos
Kairos
2011

Chronique de A-Lex
A-Lex
2009

Chronique de Dante XXI
Dante XXI
2006

Sepultura
Sepultura
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Point Blank
Point Blank
1994

Nailbomb
Nailbomb
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Hardcore
Origine : Brésil


Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts: