Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The nameless disease

Chronique de The nameless disease

The Old Dead Tree  - The nameless disease (Album)

 9 
10

le retour en force de todt



Ici à metalship on aime le gothique et donc on aime the old dead tree. Le groupe parisien dont on vient d'apprendre la sortie d'un nouvel album pour 2009 (chouette!) fait figure d'embassadeur du style aux cotés de la team de Stéphane Forté, Adagio.

The old dead tree évolue à la frontière entre gothique et doom, deux domaines musicaux assez proches. Leur premier véritable opus the nameless disease en est d'ailleurs la preuve irréfutable.
On entre d'entrée dans l'univers des parisiens avec un "we cry as one" tout à fait approprié: Miguel Munoz (chant guitare) nous délivre un chant clair très mélodique et un bon chant death, bien puissant. La guitare propose de belles mélodies avec un son très sale, caractéristique du genre tandis que basse et batterie imprime un tempo rapide et saccadé. Un excellent titre introductif. Le second titre, "it can't be" est dans la même lignée que le premier mais avec un rythme largement plus lent.
"How could you" (à ne pas confondre avec le "how could I" de cynic) est une véritable bénédiction: cette chanson emblématique sent bon le doom. La mélodie est simple et entêtante, le chant clair est éblouissant, la batterie assène de grands coups de grosse caisse: cette chanson est belle à chialer (les métalleux ont aussi droit d'avoir des émotions non?)
"I won't follow him" commence avec une très belle ligne de basse avant que les musiciens balancent la sauce et là ça envoie le pâté comme qui dirait! guitare et basse semble très complémentaires sur cette track où le chant clair de Munoz fait encore et toujours des merveilles!

Le vieil arbre mort ne s'arrête pas là puisque suite à ce morceau bien péchu il revient avec "it's the same for everyone" extrait de leur premier ep the blossom sorti en 1999. Pas grand chose à dire de cette chanson si ce n'est écouter pour comprendre ce groupe. Là encore le doom est à son apogée amené par un superbe arpège. Une pure merveille!

Au même titre que "I won't follow him", "somewhere else" déchire tout. A noter quelques familiarités avec le punk au niveau de la guitare mais le chant clair de Munoz est encore bien présent et nous rappelle que nous écoutons du metal gothique et non des niaiseries punk. Les arpèges sont encore immanquablement présents et distillent une fotrte émotion sur l'auditoire tout entier rangé à la cause des metalleux parisiens.
"Joy and happiness", c'est bon, puissant et "presque" joyeux (ouais faudrait pas exagérer non plus!). Un bon titre.
"Transition": pour expliquer rapidement c'est un petit interlude de guitare ultra doom: là encore beau à pleurer (que voulez-vous on change pas les sentimentaux).
Séchons nos larmes et plongeons dans "quietly kissing death" où le riff de guitare est un véritable modèle: saccadé, puissant, et répété à l'infini, on est pris dans cette spirale musicale d'où il semble impossible de sortir. Là vraiment chapeau messieurs!
Suite à cette tornade, un interlude s'impose: "all". Petit arpège mais surtout chant clair indescriptible tellement c'est beau. Seule la fin en sonnerie de téléphone fait ombre au tableau.

Dernière chanson, dernier chef d'oeuvre: "the bathroom monologue". La mélodie est tantôt douce tantôt agitée, le chant mi parlé-mi chanté. Un très bel épilogue à ce the nameless disease qui montre déja toute l'étendue du talent des quatre musiciens franciliens.

Si vous n'aimez pas le gothique, je vous conseille quand même d'écouter ce disque, ne serait-ce que pour votre culture musicale. Pour les autres, un seul ordre: l'avoir!



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




The nameless disease - Infos

Voir la discographie de The Old Dead Tree
Infos de The nameless disease
acheter sur Amazon
Sortie : 17 mars 2003
Genre : Dark Gothique
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. We cry as one (6:48)listenparoles de We cry as one
2. It can't be! (5:05)paroles de It can't be!
3. How could you? (5:31)paroles de How could you?
4. I won't follow him (3:56)paroles de I won't follow him
5. It's the same for everyone (7:20)paroles de It's the same for everyone
6. Somewhere else (4:17)paroles de Somewhere else
7. Joy & happiness (4:22)paroles de Joy & happiness
8. Transition (1:29)paroles de Transition
9. Quietly kissing death (4:46)paroles de Quietly kissing death
10. All... (1:54)paroles de All...
11. The bathroom monologue (3:20)paroles de The bathroom monologue
écouter : Ecouter l'album



The Old Dead Tree

Albums chroniqués :
Chronique de The nameless disease
The nameless disease
2003

Chronique de The blossom
The blossom
1999

The Old Dead Tree
The Old Dead Tree
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Gothique Metal
Origine : France

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Paradise Lost
Paradise Lost
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: