Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Sideshow Symphonies

Chronique de Sideshow Symphonies

Arcturus  - Sideshow Symphonies (Album)

 5 
10

Ttop d'originalité, tue l'originalité... !



C’est après avoir sorti à la chaine deux albums, en 1996 et 1997et cinq ans plus tard « The Sham Mirror », qu’Arcturus nous revient revient sur le devant de la scène metal avant-gardiste avec un « Sideshow Symphonies » qui nous laisse quelque peu… De marbre. Contrairement à « La Masquerade Infernale » sorti en 1997 ou encore à « The Sham Mirror », paru en en 2002, qui valait réellement le coup d‘œil (ou d‘oreille si je puis me permettre).

On connait l'intérêt que porte Arcturus pour des thèmes tels que l’espace et le cosmos, et le groupe nous le fait très bien ressentir : les morceaux sont planant, quelque peu abstraits à des moments (notamment « White Noise » ). On sent une très forte présence du clavier sur cet album : le clavier c’est bien, mais à petites doses c’est encore mieux…
Plus les morceaux sont longs et plus l’ennui se fait sentir car à force de nous faire passer une trop forte dose de symphonique, on ne sait plus où donner de la tête : en effet, l’atmosphère paraît quelque peu « brouillonne », bref, on a du mal à se positionner par rapport aux morceaux, à prendre réellement notre place au sein de cet album, comme par exemple avec « Evacuation Code Deciphered» qui nous déstabilise, oui, mais pas dans le bon sens du terme.

Toutefois, la production reste un des gros points faibles de « Sideshow Symphonies » : le clavier prend le dessus sur ces pauvres guitares qui sont véritablement trop relayées au second rang. La présence de la basse paraît inexistante, comme pour renforcer cet effet d'instrumental transparent et répétitif. Contrairement au calvaire combattu de front par les guitares, menées cependant dignement par Knut Magne Valle et Tore Moren, et la basse, quant à elle caressée par les doigts de Hugh Steven James Mingay, le chant est véritablement mis en avant, voir même un peu trop...

Or le chant est un des points forts de cet album : en effet, après avoir subit beaucoup de changements de line-up concernant le chant, c’est finalement Simen Hestnaes alias ICS Vortex (bassiste de Dimmu Borgir, s’il vous plait !) qui reprend le flambeau. En effet, Vortex possède une voix que l’on reconnaitrait parmi 100, une véritable signature vocale qui donne à cet album beaucoup plus de crédibilité qu’au départ.
De plus, on note également l’apparition de Silje Wergeland, la chanteuse du groupe The Gathering, sur les morceaux « Shipwrecked Frontier Pionner » et « Evacuation Code Deciphered » ce qui apporte un peu de changement et de nucance au chant de Vortex. On peut également s’étonner de quelques cris hurlés dans « Shipwrecked Frontier Pioneer » nous rappelant les cris de Abbath d’Immortal.
Néanmoins on remarque la présence de divers samples tels que dans « Hufsa », morceau entièrement chanté en norvégien, une porte qui grince ou encore sur l’intro de « Shipwrecked Frontier Pioneer » des bruits semblables à ceux que pourraient faire le cockpit d’une fusée, nous rappelant étrangement l’atmosphère spatiale qui est si précieuse et chère au cœur du groupe.

« Sideshow Symphonies » n’est pas un album à la hauteur de ceux qu’Arcturus nous a précédemment présenté, il est même terriblement moyen, provoquant irrémédiablement l’ennui de nos pauvre oreilles. C’est tout de même dommage car beaucoup de bon ingrédients y sont réunis. N’oublions pas cependant la présence d’un chant accrocheur qui ne nous laisse pas totalement surt le carreau. Bien qu’Arcturus soit en constante recherche d’originalité, « Sideshow Symphonies » est allé bien trop loin paraissant alors presque ridicule (on a dit presque).



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Sideshow Symphonies - Infos

Voir la discographie de Arcturus
Infos de Sideshow Symphonies
acheter sur Amazon
Sortie : 19 septembre 2005
Genre : Metal Avant-gardiste
Label : Season of Mist
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Hibernation Sickness Complete (05:02)à écouter en premierécouterparoles de Hibernation Sickness Complete
2. Shipwrecked Frontier Pioneer (08:32)à écouter en premierparoles de Shipwrecked Frontier Pioneer
3. Demon Painter (05:33)paroles de Demon Painter
4. Nocturnal Vision Revisited (05:16)paroles de Nocturnal Vision Revisited
5. Evacuation Code Deciphered (06:16)paroles de Evacuation Code Deciphered
6. Moonshine Delirium (07:10)paroles de Moonshine Delirium
7. White Noise Monster (03:55)paroles de White Noise Monster
8. Reflections (03:42)paroles de Reflections
9. Hufsa (05:07)paroles de Hufsa
écouter : Ecouter l'album



Arcturus

Albums chroniqués :
Chronique de Sideshow Symphonies
Sideshow Symphonies
2005

Chronique de La Masquerade Infernale
La Masquerade Infernale
1997

Arcturus
Arcturus
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Avant-garde metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Kveldssanger
Kveldssanger
1995

Ulver
Ulver
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Autre
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

The Gathering
The Gathering
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Ambiant/Atmo
Origine : Pays-Bas