Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Onyx

Chronique de Onyx

Ava Inferi  - Onyx (Album)

Sombre quiétude



Depuis ses débuts, le groupe Ava Inferi ne cesse d’impressionner la scène gothique. Si, au départ, le seul intérêt que constituait le groupe était la présente guitariste de Mayhem, il a très vite su conquérir un large public. La force des compositions, la qualité des ambiances, la profondeur du chant, etc. étaient les atouts majeurs de ce nouveau groupe. Après plusieurs albums, Ava Inferi s’est constitué une solide discographie. Et il est désormais de retour avec un nouvel opus du nom de Onyx.

Après quelques notes seulement, on sait que l’on est bel et bien dans l’univers indescriptible de Ava Inferi. On reconnaît tout de suite la teneur des ambiances, ce savoir-faire unique de composition de la part de Blasphemer (Rune Eriksen), et surtout ce chant si communicatif de la part de Carmen Simões. Si le précédent album paraissait complètement fou, entre amour et haine, Onyx, lui, paraît moins psychédélique, et pourtant, il est tout aussi intéressant et surprenant. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Ava Inferi, ce nouvel album est parfait pour découvrir l’univers si caractéristique du groupe. Contrairement à de nombreux groupes de Metal gothique, Ava Inferi se détache du lot largement. Ce qui fait sa force, c’est qu’il exploite à ce côté kitsch qui colle à la peau du mouvement. Au lieu de cela, il développe un côté occulte ésotérique qui se traduit essentiellement par un chant vraiment démentiel et profond à la fois. Et ici, point de divagations lyriques ridicule, on sent que le chant de Carmen Simões est tout à fait sincère et viscéral. Elle prend son rôle tellement à cœur, qu’on la croirait possédée. L’alchimie parfaite entre les parties de guitares très mélodiques et mélancoliques ainsi que ce chant vraiment prenant font de Ava Inferi un groupe à part. On notera même l’apparition d’un chant masculin sur un titre, ce qui donne une autre dimension à Ava Inferi. Dommage que l’on ne peut plus d’informations sur ce chanteur… À l’écoute de n’importe quel album du groupe, on voyage, on frissonne, on titube, on se prend à avoir peur et on se demande réellement où l’on est.

Avec ce nouvel album, Ava Inferi s’impose et nous montre ses compétences en nous livrant un album quasiment sans faille. On regrettera que le côté expérimental du précédent album ne sont pas assez exploitées ici, mais ce n’est qu’un détail parce que la qualité est vraiment exceptionnelle. Transporté dans un univers baroque ou gothique, l’auditeur n’aura qu’à se laisser happer par ces ambiances malsaines, mélancoliques et relativement envoûtantes. Rarement un groupe de métal gothique n’aura réussi à transmettre autant d’émotions. Et si ces émotions sont vraiment exploitées à fond et l’auditeur non ressort que grandi. Les aspects typiquement Doom comme les tempos lents, ou encore des passages atmosphériques, ne font que renforcer l’aspect dépravé qui suinte malgré tout de cette musique gracieuse et ténébreuse. Car si ce chant féminin permet d’apporter une certaine touche de beauté et de douceur à l’ensemble, la musique en ressort à moins sombre et mélancolique. Les aspects occultes sont clairement mis en avant. Tous ces ingrédients sont en parfaite alchimie, et il fonde Ava Inferi le groupe incontournable de la scène portugaise Doom gothique, mais aussi de la scène internationale.

Vous l’aurez compris, Onyx est un album tout en puissance, tout en beauté, mais terriblement sombre. Les fans ne seront sans doute pas déçus, même si on aurait aimé une petite partie de prise de risque de la part du groupe. Mais en dehors de ça, c’est opus n’est pas vraiment surprenant puisqu’il s’inscrit clairement dans la lignée des précédents. Si vous ne connaissez pas le groupe, c’est donc l’album indispensable pour découvrir. Pour les fans de la première heure, ce disque ne sera sans doute pas le meilleur de la discographie, mais il a le mérite de présenter un groupe au sommet de sa forme, travailleur, intelligent, et surtout plein de talent. Rien de vraiment innovant donc, mais la qualité est clairement assassinée parce que la musique, du début à la fin, nous transporte et nous embarque dans un monde que l’on ne connaissait plus. Si le mouvement petit tout entier est en perte d’intérêt ces derniers temps, avant une série saura relever la barre la tête haute.

(1) Modifier l'article
par Pit, le 12 février 2011
Voir toutes les chroniques de Pit


Une chro en (5/10)
  Afficher / masquer la traduction automatique
  Voir l'article original



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


great band
dim. 3 juil. 11- 08:38  


Onyx - Infos

Voir la discographie de Ava Inferi
Infos de Onyx
acheter sur Amazon
Sortie : 14 février 2011
Genre : Gothique Doom Metal
Label : Season of Mist
Playlist :
1. Onyx (04:48)
2. The Living End (06:49)listen
3. A Portal (04:55)
4. ((Ghostlights)) (06:46)
5. Majesty (05:52)listen
6. The Heathen Island (09:18)
7. By Candlelight & Mirrors (05:47)
8. Venice in Fog (05:58)
écouter : Ecouter l'album



Ava Inferi

Albums chroniqués :
Chronique de Onyx
Onyx
2011

Chronique de Onyx
Onyx
2011

Chronique de Blood of Bacchus
Blood of Bacchus
2009

Chronique de Blood of Bacchus
Blood of Bacchus
2009

Ava Inferi
Ava Inferi
Voir la page du groupe
Création : 2005
Genre : Gothique Metal
Origine : Portugal

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Mayhem
Mayhem
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Assassin
Assassin
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Thrash Metal
Origine : Allemagne


Albums chroniqués :
Chronique de The Merciless
The Merciless
2004

Aura Noir
Aura Noir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Alpha Noir
Alpha Noir
2012

Chronique de Lusitanian Metal
Lusitanian Metal
2008

Chronique de Night Eternal
Night Eternal
2008

Chronique de The Antidote
The Antidote
2003

Moonspell
Moonspell
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Gothique Metal
Origine : Portugal

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Evolution of Chaos
The Evolution of Chaos
2009

Heathen
Heathen
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Danzig
Danzig
Voir la page du groupe
Création : 1986
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de An Ode To Woe
An Ode To Woe
2008

Chronique de The Angel And The Dark River
The Angel And The Dark River
1995

My Dying Bride
My Dying Bride
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts: