Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Beauty In Decay

Chronique de Beauty In Decay

Crudy  - Beauty In Decay (Album)

Beauté putréfiée



The Beauty In Decay n’est autre que le relfet de l’âme tourmentée de son géniteur. Souvenez-vous, nous avions découvert Guillaume « Crudy » Deconinck avec un premier essai, le sombre Out Of Time qui posait les bases d’une musique personnelle et dérangeante, étrange et définitivement en marge de ce qui a tendance à se faire en ce moment en matière de Metal. Beauty In Decay semble suivre le même chemin, avec toutefois une maturité acquise au cours d’un long travail de composition.

Ce nouvel album frappe toujours autant par son aspect proche de l’OVNI musical comme on en voit rarement passer. Après une simple écoute sans porter grande attention, on aura eu la sensation d’avoir fait un voyage étrange on ne sait où… Et les plus curieux, ceux qui aiment aller plus loin pour réellement apprécier la musique, multiplieront les écoutes, et c’est sans doute là que Crudy nous livrera les secrets d’un art intimiste et personnel. A première vue, Beauty In Decay semble plus lumineux que son grand frère paru quelques mois plus tôt. Pourtant, toujours perdu dans les méandres de différentes influences metallistiques, Crudy varie les sentiments et la chaleur de son disque au fur et à mesure des titres, au fur et à mesure des écoutes. Entre chansons très calmes et désabusées (Crushed In My Veins) et morceaux typés Black (Forgive Me), on se demande où Crudy veut nous emmener. Mais il n’y a peut-être pas vraiment de réponse à ces interrogations, il veut sans doute nous faire pénétrer son univers musical étrange, celui qui reflète les tourments d’une âme à fleur de peau, celui qui reflète aussi toute la générosité d’une personne qui a choisi d’aider ses contemporains. Les bénéfices du disque sont d’ailleurs reversés à l’association Petits Princes.

C’est en distillant ses influences issues du Rock, du Metal ou encore du Blues ou de groupes comme Killing Joke ou The Cure et Type O Negative que Guillaume se recrée son propre cocon musical, celui qui le rassure, mais qui en même temps le conforte dans un certain spleen. Car à en croire certains passages romantiques et des variations plus brutes, on sent que tous ses sentiments se mélangent et arrivent un peu comme ils viennent pour un effet assez décousu mais certes sincère.
Ce disque est-il vraiment pour les autres ? On se le demande parce que la musique de Crudy semble tellement intime que l’on se sent presque en train de violer son monde lorsque l’on se prend à être bercé par ses notes cathartiques. La musique de Crudy ne serait-elle pas plus un exutoire qui ferait le pont entre ce qu’il est et ce qu’il voudrait être ? Une sorte de message pour crier au monde de se regarder en face afin de rendre à tous des jours meilleurs ?

En tout cas, que l’on aime ou que l’on aime pas, Beauty In Decay porte en lui le flambeau d’une musique salvatrice, d’un travail vraiment impressionnant, et même si l’on ne sait jamais vraiment où on s’aventure au gré des notes mystérieuses et sonorités étranges, Crudy peut être fier de cet album !

(0) Modifier l'article
par Pit, le 2 février 2011
Voir toutes les chroniques de Pit


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Beauty In Decay - Infos

Voir la discographie de Crudy
Infos de Beauty In Decay

Sortie : 15 janvier 2011
Genre : Avant-garde Metal
Playlist :
1. Bohemian introduction
2. Crushed in my veins
3. Forgive me
4. Like a child
5. Pain factory
6. Drunk again
7. Ocean of tears
8. Cold memories
9. Feel the flame
10. Suffer my desire
11. June
12. Lost memories
13. Lola's burning alive
écouter : Ecouter l'album

Crudy

Albums chroniqués :
Chronique de Beauty In Decay
Beauty In Decay
2011

Chronique de Out of Time
Out of Time
2009

Crudy
Crudy
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Avant-garde metal
Origine : France




Groupes en rapport


Killing Joke
Killing Joke
Voir la page du groupe
Création : 1979
Genre : Indus
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dead Again
Dead Again
2007

Chronique de Life Is Killing Me
Life Is Killing Me
2003

Chronique de October Rust
October Rust
1996

Chronique de Bloody Kisses
Bloody Kisses
1993

Type O Negative
Type O Negative
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de The Violent Sleep Of Reason
The Violent Sleep Of Reason
2016

Chronique de Alive
Alive
2010

Chronique de ObZen
ObZen
2008

Chronique de Catch 33
Catch 33
2005

Meshuggah
Meshuggah
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Avant-garde metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Celtic Frost
Celtic Frost
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Avant-garde metal
Origine : Suisse


Faith No More
Faith No More
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Avant-garde metal
Origine : États-Unis


Devin Townsend Project
Devin Townsend Project
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Avant-garde metal
Origine : Canada

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Sideshow Symphonies
Sideshow Symphonies
2005

Chronique de La Masquerade Infernale
La Masquerade Infernale
1997

Arcturus
Arcturus
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Avant-garde metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts: