Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Day That Never Comes

Chronique de The Day That Never Comes

Metallica  - The Day That Never Comes (Single)

Inspiration où es-tu?

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


Enfin! Enfin presque "Enfin!". 5 ans d'attente après un St Anger magnifique d'interrogation : son inaudible pour cause de son de caisse claire gerbant et ultra-sur-mixé, pourquoi?, des morceaux de 8 minutes en moyenne sans solo, pourquoi??... Bref un petit avant-goût nous est proposé ici, single destiné au téléchargement.

Tout d'abord point primordial : le son de batterie s'est bien sur largement amélioré, Lars a enfin décidé de retendre son timbre de caisse claire, mais le côté sur-mixé est encore un poil présent sur certain passage il est difficile d'entendre correctement les notes de guitare.

Dans l'ensemble donc on sent clairement une envie de retour aux sources, motivé probablement par les critiques, est-ce une bonne raison que de composer en fonction des critiques?... rien n'est moins sûr. Le morceau part sur un passage calme en claire sur quasiment la moitié du morceau agrémenté par un refrain à la Fade To Black (vraiment très proche). Les arpèges sont loin d'être désagréables, mélancoliques, bien qu'étonnant de la part des Mets, et le chant d'Hetfield très...très doux. On part donc partiellement étonné malgré Fade To Black bien présent mais l'espoir reste présent jusqu'à la moitié du morceau...

On part ensuite sur du plus lourd (ce qui n'est pas bien dur vu la structure du début du morceau) sur un riff franchement pompé sur Orion, mais on reste optimiste... Le chant d'Hetfield est toujours un poil gentillet, il a du dé-muer. Ensuite c'est à un petit passage Four Horsemen suivi d'un vrai twin guitars à la Iron Maiden. Tout cela suivi d'une succession bien désordonnée de quelques riffs sympatoches qu'on aurait pu néanmoins retrouver dans une centaine d'autres groupes au moins mais en fonction de ce qui peut suivre ça pourrait être bien acceptable.

Ce qui suit c'est le premier solo composé en album par Kirk Hammet depuis plus de 10 ans. Bon... sympa mais vraiment sans plus, pas bien original, pas d'une grande technicité (il faut quand même le rentrer n'exagérons pas), il passe le temps, mais ça reste bof (surtout venant de ce groupe), le solo étant de plus agrémenté d'une rythmique des plus basiques... sympa mais... bof

S'en suit alors une nouvelle succession de riffs... dont je ne comprend toujours pas bien le sens... et c'est fini.

Bref, tout cela reste bien sympa venant de Metallica, ça change des derniers albums, mais c'est pas franchement original. Trop de pompage d'eux même, ainsi qu'un poil de Maiden quand même. La démarche me semble trop à l'intention des fans pour être naturelle et réussie. Un bon album de metal reste dirigé par soi-même, s'il se sont éloignés de ce type de musique pendant plus de 15 ans, il me paraît très improbable que l'inspiration, dans le style, leur revienne juste pour faire plaisir à leurs fans... qui le mériteraient néanmoins...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 3 commentaires précédents
Bouljghard a écrit :
les fans mériteraient largement un bon album dans la mesure où ils les ont suivi aussi longtemps alors que Metallica n'a plus fait de bon album depuis 1991

Bon, déjà, pour moi, le Black album et Load sont mes 2 favoris, donc, je remonterais pas si loin pour trouver un bon album.
Ensuite, faut bien se dire que Metallica, comme tous les groupes, ne se dit pas "tiens, enregistrons un album merdique". S'ils ont sorti "Reload" ou "St Anger", c'est qu'ils estimaient que ces albums étaient assez bons pour être sortis.
De toute façon, Metallica brasse aujourd'hui un public tellement large qu'il y aura toujours des insatisfaits, peu importe ce qu'ils font.

mer. 10 sept. 08- 11:38  
Oui mais le public qui mérite le plus d'être satisfait pas leurs album est celui qui les a soutenu et suivi depuis le début (et donc surtout pendant l'avant Black), à savoir celui qui leur a permis de devenir ce qu'ils sont devenu: sans public pas de succès, c'est grâce aux Kill'em All, Ride The Lightening, Master Of Puppets et, à moindre mesure, ...And Justice For All que Metallica s'est fait un nom. (ce qui comprend bien sur leur talent mais aussi le fait qu'un certain public ai aimé ces albums)

Sans tout ceux qui ont acheté leurs premiers albums et qui les ont suivit durant cette période, Metallica n'aurait peut-être même pas été amené à enregistrer des album comme le Black et ce qui a suivi, le contexte aurait été différent,...etc (un an de studio pour le Black quand même, faut les moyens), d'où le fait qu'ils doivent plus à leurs premier fans qu'à ceux de la période Black ou même St Anger, même s'ils doivent leur succès d'abord à eux-même évidemment...

dim. 21 sept. 08- 18:40  
C'est avec Justice que Metallica a passé pour la première fois la barre du million d'albums vendus et je pense que le clip malsain de One n'y est pas étranger : c'était le premier clip de Metallica. Master Of Puppets a bien vendu, (mais pas le platine) parce que Metallica ouvrait pour Ozzy Osbourne qui générait un public monstrueux. Faut pas tout à fait se leurrer, Metallica a explosé grâce à l'album éponyme, et encore une fois les clips issus de l'album ont du bien aider.
dim. 21 sept. 08- 23:36  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

The Day That Never Comes - Infos

Voir la discographie de Metallica
Infos de The Day That Never Comes
acheter sur Amazon
Sortie : 21 août 2008
Single

Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. The Day That Never Comes (7:56)paroles de The Day That Never Comes
écouter : Ecouter l'album

Metallica

Metallica
Metallica
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Megadeth
Megadeth
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Slayer
Slayer
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Stomp 442
Stomp 442
1995

Chronique de Stomp 442
Stomp 442
1995

Chronique de Persistence of Time
Persistence of Time
1990

Chronique de State of Euphoria
State of Euphoria
1988

Anthrax
Anthrax
Voir la page du groupe
Création : 1981
Genre : Speed Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Seven Years...
Seven Years...
2009

Chronique de Beyond the Mirrors
Beyond the Mirrors
2008

Broken Mirrors
Broken Mirrors
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : France


Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Blunt Force Trauma
Blunt Force Trauma
2011

Chronique de Inflikted
Inflikted
2008

Chronique de Inflikted
Inflikted
2008

Cavalera Conspiracy
Cavalera Conspiracy
Voir la page du groupe
Création : 2007
Genre : Thrash Metal
Origine : Brésil

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Omen
Omen
2010

Chronique de Conquer
Conquer
2008

Chronique de Dark Ages
Dark Ages
2005

Chronique de 3
3
2002

Soulfly
Soulfly
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Thrash Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: