Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Altars of Madness

Chronique de Altars of Madness

Morbid Angel  - Altars of Madness (Album)



Altars of Madness, premier véritable opus des américains de Morbid Angel, possède une histoire qui demeure, malgré tout, assez atypique. La genèse de cette album précurseur, si elle fut complexe, démontre admirablement la nature exigeante de son âme noire fondatrice, le guitariste Trey Azagthoth. Mais elle témoigne aussi remarquablement de son caractère résolument déterminé.

Sur une première démo produite par David Vincent, Abominations of Desolation, sortis loin des circuits traditionnels en octobre 1986, Trey, tentaient de violenter un Death Metal naissant en le repoussant vers des contrées aux noirceurs plus ténébreuse, à la brutalité plus belliqueuse et l'atmosphère plus malsaine encore. Il nous promettait ainsi, aidé par quelques autres, d'enfanter une nouvelle ère de dévotion en redéfinissant déjà les commandements d'une mouvance pourtant à peine éclose. Si cette première production trouva l'écho d'un engouement unanime auprès des nouveaux adeptes de ce metal de la mort encore balbutiant, la qualité de son contenu ne satisfit guère son créatif. Considérant le premier pas de son ange morbide comme approximatif, l'artiste perfectionniste va, très vite, le renier. Il se sépare alors de ceux qu'il juge coupable de cette hérésie, Sterling Scarborough et Mike Browning.

A cet instant, Trey et Richard Brunelle aux guitares, sont donc les seuls rescapés d'un ange morbide agonisant.

David Vincent, le producteur de cette première démo désastreuse, va alors prendre une importance cruciale au sein du groupe. Ce dernier va, en effet, devenir le chanteur, bassiste de cette entité et recruter un batteur en la personne de Wayne Hartsell qui, après une énième démo, Thy Kingdom Come sortis en 1987, sera finalement remplacé par Pete Sandoval. Altars of Madness, sort donc en 1989, sur le label anglais Earache Records.

Que dire d'un tel méfait sans immédiatement tomber dans l'expression d'une vénération justifiée? Que dire si ce n'est qu'avec ce premier chef d'oeuvre, Morbid Angel va fièrement définir certaines des lois sévissant aujourd'hui encore dans le milieu? Que dire au delà de l'excellence de ces titres où David Vincent de sa voix superbement éraillées et caverneuse éructe une haine quasi palpable, où Pete Sandoval impriment des cadences remarquablement furieuse dont certains disent qu'elles sont l'expression des premiers Blast-Beat et où Trey Azagthoth et Richard Brunelle exhibe tout l'étendue de leurs ténébreux talents en des riffs et des soli inaccoutumé pour l'poque? Que dire de ces ambiances merveilleusement malsaines et blasphématoires? Que dire, en fait, sinon que tout y est déjà.

Pour se persuader de cette excellence, il suffira d'écouter les incontournables, et intemporelles, Chapel of Ghouls aux mélodies entêtantes, mais aussi Lord of all Fever and Plague, Maze of Torment, des titres à la férocité délicieuse et aux breaks remarquables, ou encore un Bleed for the Devil à la brutalité sans concession. Pour s'en convaincre définitivement, il suffira de s'immerger dans n'importe lequel de ces titres cultes.

Altars of Madness est donc la première véritable expiration putride somptueuse d'une créature qui, au fil du temps, deviendra plus majestueuse encore. Il ne fait aucun doute que Morbid Angel restera dans l'histoire comme l'un des plus remarquables précurseur du genre. Et au delà de cette évidence objective, il y a celle, plus subjective, de votre modeste serviteur qui considère que nul, parmi ces formidables pionniers, n'aura, jusqu'à ce jour, défendu plus fièrement et plus dignement la bannière du Death Metal. Ce disque, que dis-je, ce chef-d'œuvre est donc tout bonnement indispensable à tout adeptes du genre, pour peu qu'ils soient désireux d'en comprendre l'historique.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Un album culte oui, mais trop étouffant par instant. Certains diront que c'est une marque du Death Metal amené à son paroxysme, j'y vois une forme de surenchère trop poussive et une science de la mesure pas encore développée. Il n'empêche qu'on assiste en effet à un moment de haine comme rarement on en entendra jamais et que les riffs s'enchaînent sans commune mesure avec les simples mortels restés sur le banc de touche.

Merci pour ta chronique darko!

mer. 11 mai 11- 10:27  
Merci à toi pour ton commentaire très intéressant.
mer. 11 mai 11- 13:55  


Altars of Madness - Infos

Voir la discographie de Morbid Angel
Infos de Altars of Madness
acheter sur Amazon
Sortie : 12 mai 1989
Genre : Death Metal
Label : Earache Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Immortal Rites (04:04)culte !culte !listenparoles de Immortal Rites
2. Suffocation (03:15)à écouter en premierparoles de Suffocation
3. Visions from the Dark Side (04:10)paroles de Visions from the Dark Side
4. Maze of Torment (04:25)culte !culte !paroles de Maze of Torment
5. Chapel of Ghouls (04:58)culte !culte !listenparoles de Chapel of Ghouls
6. Bleed for the Devil (02:23)à écouter en premierparoles de Bleed for the Devil
7. Damnation (04:10)paroles de Damnation
8. Blasphemy (03:32)à écouter en premierparoles de Blasphemy
9. Evil Spells (04:12)paroles de Evil Spells
écouter : Ecouter l'album



Morbid Angel

Albums chroniqués :
Chronique de Illud Divinum Insanus
Illud Divinum Insanus
2011

Chronique de Covenant
Covenant
1993

Chronique de Altars of Madness
Altars of Madness
1989

Morbid Angel
Morbid Angel
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Deicide
Deicide
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Cannibal Corpse
Cannibal Corpse
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Angelcorpse
Angelcorpse
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Death Metal
Origine : États-Unis


Gojira
Gojira
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Death Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Titan
Titan
2014

Chronique de The Great Mass
The Great Mass
2011

Chronique de Communion
Communion
2008

Chronique de Mystic Places of Dawn
Mystic Places of Dawn
1994

Septicflesh
Septicflesh
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Grèce

Rapports de concerts: