Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Blackwater Park

Chronique de Blackwater Park

Opeth  - Blackwater Park (Album)

 8 
10

Blackwater Park



Beaucoup disent que Blackwater Park est l’album le plus culte d’Opeth et certainement celui de la maturité. Il est en tout cas celui qui a amené le groupe à mieux se faire connaitre, notamment grâce à leur single « Harvest ». C’est aussi celui qui est le plus représentatif du style d’Opeth, un Death metal progressif qui mêle parties violentes et acoustiques avec brio. Si les deux premiers albums se révélaient plus Black metal et si Still life se montrait plus épique, Blackwater Park se veut lui plus polyvalent.

Avec « The Lepper Affinity », Opeth fait une belle entrée en matière. Le morceau est violent et épique de bout en bout avant qu’un final au piano ne vienne détendre l’atmosphère, rappelant légèrement « Silhouette » d’Orchid. D’autres titres ne sont pas en reste à l’instar d’un « The Funeral Portrait » aux riffs décapants et assez groovy. La violence reste parfois en retrait, au profit de ballades acoustiques (la célèbre mais néanmoins quelconque « Harvest ») ou de longs interludes beaux à en pleurer (« Dirge for November »).

Mais le titre majeur de cet opus reste l’excellent éponyme « Blackwater Park » qui mélange groove, puissance, aspects épiques et poésie (le magnifique interlude en arpège et ambiances). La voix d’Akerfeldt apparait alors sous son grand jour, dans un Death ultra pêchu et maîtrisé. Son chant clair, lui, est dans la continuité du travail effectué sur Still life, leur précédente production : riche et varié avec ce timbre si particulier qui fait d’Akerfeldt l’un des chanteurs les plus touche-à-tout du milieu. A noter également que c’est avec cet album que le groupe développera son côté oriental très présent sur les prochains efforts du combo (le culte « Bleak »).

Blackwater Park s’impose comme un incontournable dans la discographie des Suédois. Riche, varié mais peut être moins développé sur le plan poétique et possédant moins d’identité que les autres, en raison de sa trop grande polyvalence qui nuit à la personnalité de l’album, Blackwater Park est cependant l’album de la maturité, celui qui confirme le style « opethien » et amènera le groupe à une plus grande reconnaissance du public.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Une production encore un peu "amateur" dans le rendu sonore, qui donne son charme à l'album. "Bleak" et "Black Water Park" peuvent être élus au rang de standards, tout comme "Deliverance" sur l'album suivant. En plus, avec des clins-d'oeil sympas comme celui à "Moonchild" de MAIDEN dans "Black Water Park".
sam. 14 nov. 09- 15:17  


Blackwater Park - Infos

Voir la discographie de Opeth
Infos de Blackwater Park
acheter sur Amazon
Sortie : 27 février 2001
Genre : Death Metal Progressif
Label : Music For Nations
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. The Leper Affinity (10:23)paroles de The Leper Affinity
2. Bleak (9:16)paroles de Bleak
3. Harvest (6:01)écouterlistenparoles de Harvest
4. The Drapery Falls (10:54)paroles de The Drapery Falls
5. Dirge for November (7:54)paroles de Dirge for November
6. The Funeral Portrait (8:44)paroles de The Funeral Portrait
7. Patterns in the Ivy (1:53)paroles de Patterns in the Ivy
8. Blackwater Park (12:08)paroles de Blackwater Park
9. Still Day Beneath The Sun (4:34)paroles de Still Day Beneath The Sun
10. Patterns In The Ivy II (4:12)paroles de Patterns In The Ivy II
écouter : Ecouter l'album



Opeth

Albums chroniqués :
Chronique de Heritage
Heritage
2011

Chronique de Watershed
Watershed
2008

Chronique de The Roundhouse Tapes
The Roundhouse Tapes
2007

Chronique de Ghost Reveries
Ghost Reveries
2005

Opeth
Opeth
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de The Incident
The Incident
2009

Chronique de Fear Of A Blank Planet
Fear Of A Blank Planet
2007

Porcupine Tree
Porcupine Tree
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Metal Progressif
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Dream Theater
Dream Theater
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Metal Progressif
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Dirge
Dirge
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Doom Metal
Origine : France