Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Black Masses

Chronique de Black Masses

Electric Wizard  - Black Masses (Album)

Ite Missa Est



Ah… Electric Wizard ! Un groupe qui intrigue, un groupe qui passionne, et ce, depuis ses débuts avec son album éponyme en 1995 ! Depuis, de l’eau aura passé sous les ponts, mais la même passion qui anime ces âmes damnés se faire sentir, incantations après incantations.

Black Masses est la nouvelle offrande sacrificielle de ce groupe culte qui évolue dans un registre Heavy Doom. Ouvertement satanique, Electric Wizard est le genre de groupe capable de retranscrire des ambiances vraiment occultes et ésotériques à l’aide de tempos lents et lourds. C’est ce qui a fait la renommée d’albums comme Dopethrone ou encore Let Us Pray pour ne citer qu’eux, mais Black Masses ne fait pas exception à la règle et il va toujours aussi loin dans la recherche spirituelle du groupe. Cet album est noir, ténébreux, et cette impression occulte est renforcée par une musique old school comme au temps des vieux Black Sabbath, mais j’irais encore plus loin dans le temps en citant Coven pour la lourdeur des atmosphères.

Electric Wizard hypnotise son auditoire avec une facilité déconcertante. Des années de pratique pour en arriver là, avec des guitares inspirées de Liz et Jus, et qui n’hésitent pas à proposer quelques solis démoniaques pour donner une dimension encore plus ahurissante à l’ensemble. Mais ce sont ces murs nébuleux de guitares qui envoutent l’auditeur et le transportent dans un monde complètement malsain et innocent à la fois. Ce chant clair incantatoire fait froid dans le dos. En grand prêtre de cérémonie, Jus Oborn transmet à travers son organe vocal des sensations assez déstabilisantes et il donne l’image d’un possédé en véritable transe morbide. Le sacrifice ne prendra pas fin tout de suite parce qu’avec seulement 8 titres, Black Masses fait durer la liturgie une heure complète, histoire de nous permettre de frissonner, de trembler, d’assister à cette messe noire dans son intégralité. Et l’ambiance générale est tellement sombre que l’on se demande si l’on ne va pas nous même être l’objet d’un sacrifice religieux au nom du Grand Cornu. Ces tempos à la fois lents et hypnotiques nous abrutissent et nous enivrent de manière à ce que la transe prenne effet sur l’auditeur. Ainsi, on ne sait plus trop à quel dieu se vouer, on ne sait plus si on rêve ou ses ambiances poisseuses sont bien réelles. Le monde parallèle que semble invoquer Electric Wizard nous réserve encore bien des surprises, et derrière tout cet agencement morbide, on est perdus, abusés, on n’est plus que des pions sur l’échiquier géant de Satan !

Black Masses n’est pas un disque qui s’écoute, c’est un disque qui se vit. Un disque qui se vit pour en tirer le maximum de sensations. Des sensations à la fois désagréables et morbides dont seul les anglais ont le secret. Avec ce nouvel opus, Electric Wizard montre une fois de plus qu’il n’y a pas que le Black Metal qui peut poser des ambiances vraiment horrifiques et démoniaques. Et c’est sans compter sur un son massif, puissant et destructeur ! A l’ancienne, mais efficace ! Avec Black Masses, le groupe assoit sa réputation de groupe culte à travers le monde du Doom !

(0) Modifier l'article
par Pit, le 31 octobre 2010
Voir toutes les chroniques de Pit


Une chro en (9/10)
  Afficher / masquer la traduction automatique
  Voir l'article original



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
Yeah ! De rien Sick !
mer. 3 nov. 10- 12:15  
Et dire que je ne savais même pas qu'il était sorti. La honte ! Et merci Pit pour l'excellent chro ! Je le trouve très, très bon cet album avec même une petite touche " Poppy " sur " Venus In Fur " (enfin toute proportion gardée évidement).
mer. 3 nov. 10- 13:02  
Ahah ! Ouais, bien vu ! Il est sorti tout récemment, et c'est vrai que bizarrement, ils se sont fait relativement discrets... Mais le label en lui-même est assez discret d'ailleurs...
mer. 3 nov. 10- 13:04  


Black Masses - Infos

Voir la discographie de Electric Wizard
Infos de Black Masses
acheter sur Amazon
Sortie : 1 novembre 2010
Genre : Heavy Doom Metal
Label : Rise Above
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Black Masses (06:06)paroles de Black Masses
2. Venus In Furs (06:22)paroles de Venus In Furs
3. Night Child (08:02)paroles de Night Child
4. Patterns Of Evil (06:29)paroles de Patterns Of Evil
5. Satyr IX (09:57)paroles de Satyr IX
6. Turn Off Your Mind (05:51)paroles de Turn Off Your Mind
7. Scorpio Curse (07:30)paroles de Scorpio Curse
8. Crypt Of Drugula (08:49)paroles de Crypt Of Drugula
écouter : Ecouter l'album

Electric Wizard

Albums chroniqués :
Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Black Masses
Black Masses
2010

Chronique de Dopethrone
Dopethrone
2000

Electric Wizard
Electric Wizard
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Neurosis
Neurosis
Voir la page du groupe
Création : 1985
Genre : Hardcore
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Ramesses
Ramesses
Voir la page du groupe
Création : 2003
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni


Albums chroniqués :
Chronique de The Guessing Game
The Guessing Game
2010

Cathedral
Cathedral
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Doom Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Sleep
Sleep
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Mayhem
Mayhem
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Concerts:
Rapports de concerts: