Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Twilight of the Thunder God

Chronique de Twilight of the Thunder God

Amon Amarth  - Twilight of the Thunder God (Album)

Le grand Amon Amarth en pleine forme!



L'année 2008 s'est vue marquée au fer rouge par la sortie du septième opus des vikings d'Amon Amarth, le bien nommé Twilight Of The Thunder God. A en juger par un artwork toujours aussi épique et résolument guerrier (le mot est faible!), ce nouvel album a tous les atouts en main pour devenir l'un des plus grands d'Amon Amarth!


"Twilight Of The Thunder God" donne immédiatement le ton: le son se veut toujours aussi lourd, rempli ras la tronche de riffs tous plus accrocheurs les uns que les autres, et encore une sacrée prestation délivrée par Mr Hegg et Mr Andersson! Le premier hurlant ses paroles avec des vocaux rageurs et intenses, pendant que le second martèle ses fûts sans pitié, délivrant un set aussi riche que précis! Un pur bonheur!

Twilight Of The Thunder God est donc à l'image de ce premier morceau: envolées mélodiques grâce à des riffs sacrément bien fichus ("Free Will Sacrifice", "Where Is Your God", "Varyags Of Miklagaard", bref, presque tout l'album!) couplées à des refrains accrocheurs ("Guardians Of Asgaard", "No Fear For The Setting Sun"...), le tout baignant dans un son tout ce qui a de plus lourd, laissant ainsi les parties mélodiques sublimées par ces riffs épiques vraiment inspirés.

Le concept d'Amon Amarth est toujours aussi bien respecté, Johan hurlant la gloire des vikings, tout en exposant à l'auditeur le plus curieux de véritables épopées guerrières! Le groupe laisse également surgir des sonorités typiquement death mélodique à la sauce suédoise sur certains morceaux ("Embrace Of The Endless Ocean", "The Hero"), sans jamais trop en faire. Le résultat, une certaine prise de risque qui se révèle assez concluante puisqu'elle ajoute une légère touche moderne à un concept pourtant déjà bien rôdé.

La notoriété d'Amon Amarth étant en pleine croissance exponentielle, ceux-là se permettent d'inviter quelques guests prestigieux, comme Roope Latvala de Children Of Bodom (sur le solo de "Twilight Of The Thunder God") ou encore L.G. Petrov d'Entombed sur "Guardians Of Asgaard", transformant ainsi ce titre en un véritable hymne viking!


Vous l'aurez bien compris, ce septième opus est une véritable tuerie, probablement le meilleur d'Amon Amarth, et j'irai même jusqu'à dire qu'il s'agit sans conteste de l'une des meilleures sorties de cette année 2008! Il va falloir s'y faire, ces vikings sont bel et bien devenus un poids lourd du Metal Européen!

Pour les sceptiques, osez donc poser une oreille sur Twilight Of The Thunder God, on en reparle après!

(0) Modifier l'article
par kumelia, le 16 décembre 2009
Voir toutes les chroniques de kumelia
 8 
10

La force du guerrier



On aperçoit un drakkar au loin... mais oui c'est celui de nos vikings suédois préférés! (pour ceux qui suivent pas je parle d'Amon amarth!) En effet, nos fiers guerriers du Nord reprennent le chemin des studios pour nous concocter une nouvelle recette de viking epic metal et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est toujours aussi joussif d'entendre Johan Hegg et ses comparses nous balancer leur musique guerrière dans la gueule! en plus, le combo suédois ne lésine pas sur les moyens car ils s'entourent ici de divers éléments du monde du metal tels que Roope Latvala, gratteux de Children Of Bodom, sur la chanson éponyme "Twilight of the thunder god" ou encore des talentueux musiciens du groupe finlandais Apocalyptica. Du beau monde donc sur cette galette de 10 chansons parfaitement produite (comme d'habitude devrais-je ajouter). Les musiciens s'en donnent à coeur joie et nous délivrent sans temps mort 45 minutes de pur viking metal que même les pionniers du genre que sont Turisas ou Manilla road leur envient!
Pour faire simple, Amon Amarth reste le même et c'est tant mieux: "Twilight of the thunder god", titre éponyme et premier extrait de ce skeud s'inscrit dans une continuité: puissance, vitesse, tout est là, y compris la voix impériale d'un Johan Hegg apparemment en pleine forme. Un titre énorme dans lequel le solo de guitare n'a rien à envier à celui d'un groupe de speed metal.
Le très animé "free will sacrifice" fait de suite une entrée remarquée: un titre plus rentre-dedans et rapide que son prédécesseur, d'où son titre explicite!

Et là, voilà le titre que tout fan d'Amon Amarth attendait: "Guardians of Asgaard" est un pur condensé de plaisir, un mid tempo servi par un refrain monumental dans lequel Hegg vocifère un "Guardians of Asgaard]" énergique à souhait. Doté d'une mélodie imparable, vous tomberez naturellement sous le charme de cette piste aux allures de traversée océanique sur le drakkar! Le solo vient magnifier un peu plus une chanson déja parfaite. Vous pouvez d'ailleurs retrouver cette chanson sur le myspace du groupe.
Après cette baffe monumentale prise en pleine tronche, on pouvait s'attendre à une accalmie, eh bien que nenni! Les cinq vikings semblent prendre un malin plaisir à nous demander "Where is your god?" sur un rythme ultra rapide et puissant, presque à la manière d'un brutal death metal: de quoi en rester sans voix!
Après cette tornade, on retourne aux premières amours du groupe: une mélodie guerrière. "Varyags of Miklagaard" ne déroge pas à la règle et nous propose un riff assassin des plus agréables, Hegg apporte quelque chose de groovy a son death abrupt mais mélodique: non vraiment c'est que du bonheur!
Les vikings nous invitent alors à hisser le drapeau et à sortir les armes avec ce "Tattered banners and bloody flags" à la mélodie simple mais enchanteresse, au rythme militaire mené tambour battant par un batteur qui semble s'être complètement lâché sur ce skeud: une chanson qui invitera sûrement les métalleux à se rejoindre dans la fosse lors des prochains concerts de la troupe. Nouveauté non négligeable: des cuivres font pour la première fois leur entrée dans la musique d'Amon Amarth et cela n'est pas pour nous déplaire. A découvrir!
"No fear for the setting sun" ne relâche nullement la pression et balance un max, que ce soit rythmiquement ou au niveau mélodique: une chanson qui pourrait rappeler un de leur ancien titre "Asator": le solo par son côté catchy fait immédiatement penser à du Satriani pour notre plus grand plaisir: un petit bijou d'epic metal!
"The hero" ravira les fans des mélodies du combo: cette chanson passerait presque pour un interlude! cependant la voix puissante et les paroles fédératrices d'un Johan Hegg décidément déchaîné (I know who I am!) font de ce titre un incontournable.
Qui aurait pensé qu'un jour Amon Amarth et Apocalyptica se réunirait le temps d'une chanson pour nous délivrer une mélodie qui nous transporte dans un autre univers: ne nous cachons pas, avec les suédois ça dépote toujours donc pas de baisse de régime: mélodie puissante mais hypnotique, énergie à son apogée, solo époustouflant puis entrée des violoncelles pour la seule partie acoustique du skeud avant que la symbiose ne s'effectue entre les deux groupes pour nous offrir un final absolument hallucinant. Un chef d'oeuvre que ce "Live for the kill"!

Et là c'est déjà le temps de la dernière chanson (sniff sniff...). A peine le temps de commencer le cd qu'il est déjà temps de le retirer du lecteur, mais ne vous inquiétez pas Amon Amarth a pensé à vous et vous offrent un final dantesque dans la droite lignée des plus grands titres du combo tels que "Premonition to warfare", "The fate of norns" ou encore "Death in fire". Un voyage final qui vous laissera le sourire aux lèvres et le sentiment d'une quête assouvie: Embrace of the endless ocean" conclut magnifiquement un cd à son image: superbe et indispensable!

Amon Amarth place la barre très haute avec ce Twilight of the [1[thunder god" class="search">thunder" class="search">Twilight of the [1[thunder god] et on se demande si la prochaine offrande sera meilleure: connaissant les gaillards on connait déjà la réponse.
Le drakkar quitte le port... à quand le retour?



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 7 commentaires précédents
Disons que les guests c'est une manière de combler des lacunes tu vois. Et puis le cor de chasse n'est pas l'idée du siècle hein, quand on constate la diversité des instruments utilisés par d'autres formations similaires ...
Finalement, on se rend vite compte que la musique du groupe est des plus pauvres.

mar. 3 nov. 09- 12:42  
Mélodiquement c'est pas pauvre. Techniquement oui. Et le cor chez Amon c'est l'idée du siècle ^^
mar. 3 nov. 09- 12:58  
Ouaip, ca c'est sur !
mar. 3 nov. 09- 13:00  
En raison du spam, l'écriture de commentaires est suspendue.

Twilight of the Thunder God - Infos

Voir la discographie de Amon Amarth
Infos de Twilight of the Thunder God
acheter sur Amazon
Sortie : 22 septembre 2008
Genre : Death Metal Melodique
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Twilight of the Thunder Godparoles de Twilight of the Thunder God
2. Free Will Sacrificeparoles de Free Will Sacrifice
3. Guardians of Asgaardlistenparoles de Guardians of Asgaard
4. Where is Your God?paroles de Where is Your God?
5. Varyags of Miklagaardparoles de Varyags of Miklagaard
6. Tattered Banners and Bloody Flagsparoles de Tattered Banners and Bloody Flags
7. No Fear for the Setting Sunparoles de No Fear for the Setting Sun
8. The Heroparoles de The Hero
9. Live for the Killparoles de Live for the Kill
10. Embrace of the Endless Oceanparoles de Embrace of the Endless Ocean
écouter : Ecouter l'album

Amon Amarth

Amon Amarth
Amon Amarth
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Axioma Ethica Odini
Axioma Ethica Odini
2010

Chronique de Frost
Frost
1994

Enslaved
Enslaved
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Children of Bodom
Children of Bodom
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The EP Sessions 2007-2008
The EP Sessions 2007-2008
2009

Thunder
Thunder
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Doomsday Machine
Doomsday Machine
2005

Chronique de Black Earth
Black Earth
1996

Arch Enemy
Arch Enemy
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

In Flames
In Flames
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Atoma
Atoma
2016

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de We Are The Void
We Are The Void
2010

Chronique de Fiction
Fiction
2007

Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts: