Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Rubicon

Chronique de Rubicon

Tristania  - Rubicon (Album)

 7 
10

The Modern End...

Cet article n'a pas été écrit par un membre de l'équipe officielle de Metalship, et n'engage donc que son auteur, pas la rédaction du webzine.


Il est une chose que l'on ne peut reprocher au combo norvégien : en l'espace de plus de dix ans d'existence, ses membres ont toujours su se réinventer, quitte à déboussoler littéralement leurs auditeurs. Les hymnes gothico-symphoniques somptueux présents sur Widow's Weeds (1998) et Beyond The Veil (1999) ont donné naissance à un son plus électronique, condensé sur l'enchanteur World Of Glass (2001), avant d'effectuer un virage à 180° sur le destructeur Ashes (2005), album aux sonorités death très prononcées. Depuis, c'est un metal plus moderne et plus direct, orienté grand public, que le groupe nous propose avec ses deux dernières créations, Illumination (2007) et le tant attendu Rubicon (2010), dans lequel l'italienne Mariangela Demurtas nous envoûte de sa voix puissante pour la toute première fois.

Avant même le départ de Vibeke Stene, le groupe avait tendance à varier les lignes de chant lors de ses compositions. Le sulfureux Rubicon n'échappe pas à la règle : les dix pistes de l'album sont un condensé de voix masculines tantôt claires, tantôt gutturales, elles-mêmes accompagnées d'une voix féminine. L'album, vocalement très riche, présente une palette musicale toute aussi diverse. L'ambiance générale est lourde et sombre, voire malsaine, comme sur l'apocalyptique 'Vulture', un des rares morceaux à électriser l'auditeur avec un chant death. Les autres 'Patriot Games', 'Sirens' et 'Magical Fix' exploitent tout aussi bien les guitares et la batterie, en surchauffe absolue, afin de délivrer des titres taillés pour la scène.

Le Tristania lyrique de la fin des années 1990 a bel et bien évolué et offre aujourd'hui des compositions certes plus accrocheuses, mais plus maigres, plus formatées et moins grandiloquentes. Les influences mainstream du single 'Year Of The Rat' sont évidentes et s'apparentent fort à un désir d'élargir leur cercle d'auditeurs. Il en va de même pour les titres 'Protection' et 'Exile', qui malgré leur énergie et leur efficacité, ne marqueront franchement pas l'histoire du groupe.

Cependant, il est heureux de constater que le combo n'a pas fait table rase du passé... Le violon, par exemple, a miraculeusement survécu aux changements drastiques du groupe et l'instrument nous émeut notamment dans les ballades très réussies que sont 'The Passing' et 'Amnesia'. La dernière piste, 'Illumination', qui porte le nom de l'album du groupe sorti en 2007, est quant à elle très inspirée. Elle gravite autour des huit minutes et baigne dans une atmosphère politique et religieuse (les paroles sont très engagées). Pour conclure, Rubicon n'est donc pas une mauvaise offrande, au contraire. L'album se défend, tant en studio que sur scène et ce malgré une production bien moins polie que sur les anciens opus mais en comparaison, les titres présents sur Rubicon paraissent bien faible. On est loin, très loin, des transcendants 'Angellore', '...Of Ruins And A Red Nightfall' et autres 'Wormwood'...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Rubicon - Infos

Voir la discographie de Tristania
Infos de Rubicon
acheter sur Amazon
Sortie : 25 août 2010
Genre : Gothique Metal
Label : Napalm Records
Playlist :
1. Year Of The Rat (4:35)
2. Protection (4:15)
3. Patriot Games (3:27)à écouter en premier
4. The Passing (4:48)
5. Exile (4:26)à écouter en premier
6. Sirens (4:27)à écouter en premier
7. Vulture (3:43)
8. Amnesia (4:54)
9. Magical Fix (4:20)
10. Illumination (8:13)
écouter : Ecouter l'album



Tristania

Albums chroniqués :
Chronique de Darkest White
Darkest White
2013

Chronique de Rubicon
Rubicon
2010

Chronique de Beyond The Veil
Beyond The Veil
1999

Chronique de Widow weeds
Widow weeds
1998

Tristania
Tristania
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Gothique Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Sirenia
Sirenia
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Metal symphonique
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Moonbathers
Moonbathers
2016

Chronique de Lucidity
Lucidity
2006

Delain
Delain
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Metal symphonique
Origine : Pays-Bas

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Astron Black And The Thirty Tyrants
Astron Black And The Thirty Tyrants
2010

Nightfall
Nightfall
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Grèce