Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Threnody

Chronique de Threnody

Engel  - Threnody (Album)

Absolute Threnody!



Qu'il aura fallu attendre avant de poser nos oreilles attentives sur ce nouvel album des suédois d'Engel! Si les trois années séparant ce Threnody d'Absolute Design ne sont pas en soit une durée spécialement longue entre deux opus, c'est vraiment la réussite du premier opus qui est à l'origine de ce sentiment d'attente, renforcé en début d'année lorsque l'on a appris que Threnody sortirait au Japon puis en France avec plus de six mois d'écart...
Quoiqu'il en soit, le voilà ce fameux Threnody. Au programme, onze morceaux de Death Mélodique moderne mixant certains éléments Indus, pour un résultat tout ce qu'il y a de plus accrocheur.


S'il fallait décrire Threnody en quelques mots, le mieux serait de dire qu'il s'agit de la plus logique des continuités d'Absolute Design. En effet, son prédécesseur avait posé en 2007 les bases d'une musique catchy, moderne, que l'on décrivait à l'époque comme étant un mix parfait entre Linkin Park et In Flames. Trois années plus tard, le all-star band suédois (Engel compte des membres et ex-membres de groupes comme Gardenian, In Flames, The Crown, Marionette ou encore Evergrey...) a choisi d'enfoncer le clou en poursuivant les choses telles qu'il les avait laissé.

On ne s'étonnera donc pas de retrouver des refrains imparables ("Sense the Fire", "Six Feet Deep" ou encore "Feed the Weak"), noyés dans des arrangements divers, eux-mêmes appuyés par des riffs monstrueux ("Threnody", "For Those Who Will Resist", "Every Sin (Leaves A Mark)"...). La musique se veut énergique, sans être forcément extrême, mais surtout moderne, dans la production comme dans les effets utilisés.
A l'image d'Absolute Design, quelques ballades font leur apparition ("Perfect Isis", "To the End"), s'imbriquant parfaitement dans le reste des compositions. Une recette qui a déjà fait ses preuves lors de la dernière sortie d'Engel. Là encore, on notera la sacrée prestation de Magnus (chant), offrant un véritable relief et une personnalité propre aux morceaux (le combo en a bien besoin pour se tirer du spectre insistant d'In Flames...).

Plutôt que d'insister sur le fait que Threnody ne peut que se résumer à un Absolute Design-bis, jouons à pointer les différences entre les deux opus. La première, évidente: les compositions semblent plus pêchues, taillées pour les planches. Pas de doute, en live, les nouveaux titres devraient très bien s'en sortir!
La seconde, les différentes facettes de chant. En effet, Engel ne compte désormais plus seulement sur une dualité hurlements/chant clair, puisque l'on retrouvera avec une certaine surprise quelques growls ("Threnody") et un chant clair plus caverneux, pas si éloigné de feu Peter Steele de Type O Negative (sur le très bon "Perfect Isis").
Après? Ben c'est tout, pas d'autres nouveautés à se mettre sous la dent, Engel se contente juste d'envoyer le paquet...


Avec un second album de la trempe de Threnody, il est évident qu'Engel confirme son statut de poids lourd de la scène Death Mélodique suédoise. La musique est percutante, accrocheuse, les riffs sont solides et le chant est une vraie réussite. On regrettera cependant que le combo de Göteborg ne prenne pas plus de risques (hormis ceux évoqués plus haut), et qu'il ne parvienne pas encore à totalement chasser l'ombre d'un In Flames vieille époque ("Every Sin (Leaves A Mark)")...
Sinon, il serait injuste d'affirmer que Threnody n'a pas l'étoffe d'un bon album de Death Mélodique moderne, d'autant que les refrains accrocheurs sont légions...

Engel n'aura plus qu'à peaufiner sa recette pour le troisième opus, ce n'est qu'à cette condition que la bande de Niclas Engelin pourra prétendre au trône du Death Mélodique...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
C'est clair qu'Engel n'a jamais renié son côté Pop, ils avouent eux-mêmes être influencés par les débuts de Linkin Park...
dim. 7 nov. 10- 23:31  
Je les vois bien attirer à eux les déçus de Linkin park. Cela doit déjà être le cas, d'ailleurs...
lun. 8 nov. 10- 08:00  
Je viens d'écouter l'album et je ne perçoit pas beaucoup de similitudes avec Linkin Park. Je trouve que ça se rapproche plus de groupes comme Dry Kill Logic ou Drowning Pool. Mais je suis d'accord avec toi Exocome c'est assez banal et ça manque d'inspiration. Il leur faudrait une bonne cure de pili pili.
lun. 8 nov. 10- 23:57  


Threnody - Infos

Voir la discographie de Engel
Infos de Threnody
acheter sur Amazon
Sortie : 8 novembre 2010
Genre : Death Mélodique Moderne
Label : Season of Mist
Playlist :
1. Six Feet Deep (03:22)culte !culte !
2. Sense the Fire (04:20)culte !culte !listen
3. For Those Who Will (03:41)culte !culte !
4. Feed the Weak (04:16)culte !culte !
5. To the End (04:02)à écouter en premier
6. Every Sin (Leaves a Mark) (03:32)culte !culte !
7. Down (03:49)
8. Heartsick (04:34)
9. Threnody (03:54)à écouter en premier
10. Burn (03:27)
11. Perfect Isis (06:00)à écouter en premier
écouter : Ecouter l'album

Engel

Albums chroniqués :
Chronique de Raven Kings
Raven Kings
2014

Chronique de Blood of Saints
Blood of Saints
2012

Chronique de Threnody
Threnody
2010

Chronique de Absolute Design
Absolute Design
2007

Engel
Engel
Voir la page du groupe
Création : 2004
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


In Flames
In Flames
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Linkin Park
Linkin Park
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de The Storm Within
The Storm Within
2016

Chronique de Glorious Collision
Glorious Collision
2011

Evergrey
Evergrey
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal Progressif
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Runemagick
Runemagick
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Doom Metal
Origine : Suède


Albums chroniqués :
Chronique de Til Death Do Us Apart
Til Death Do Us Apart
2008

Degradead
Degradead
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Melodic Death Metal
Origine : Suède


The Crown
The Crown
Voir la page du groupe
Création : 1990
Genre : Thrash Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Acceptance of Death
Acceptance of Death
2010

Magnus
Magnus
Voir la page du groupe
Création : 1986
Genre : Death Metal
Origine : Pologne


Albums chroniqués :
Chronique de Dead Again
Dead Again
2007

Chronique de Life Is Killing Me
Life Is Killing Me
2003

Chronique de October Rust
October Rust
1996

Chronique de Bloody Kisses
Bloody Kisses
1993

Type O Negative
Type O Negative
Voir la page du groupe
Création : 1988
Genre : Gothique Metal
Origine : États-Unis