Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Audio Secrecy

Chronique de Audio Secrecy

Stone Sour  - Audio Secrecy (Album)

Teenager Secrecy



Si vous n’avez jamais entendu le nom de Corey Taylor, vous venez probablement de la planète Mars, ou avez vécu sur une île déserte avec un banc d’huîtres pour seule compagnie au cours des presque 15 dernières années (et dans ce cas là, je vous plains vraiment)…
Frontman emblématique du «légendaire» Slipknot, qui sert depuis une décennie maintenant de porte d’entrée dans le Metal à des hordes indénombrables d’ados boutonneux (oui, pas la peine de me regarder de travers, si vous avez aux alentours de 20 ans vous y êtes passé aussi), le n°8 du gang de Des Moines (Iowa) est une authentique célébrité dans le milieu, et il prête souvent son organe (sa voix, hein !) à d’autres groupes, parmi lesquels on peut compter Apocalyptica ou Roadrunner United, All-Star band maison, qui a sorti un album en 2005 pour célébrer les 25 ans du label.

Fort de cette notoriété, c’est en 2002 qu’il déterre et remet sur pieds son ancien groupe, Stone Sour, en faisant appel aux guitaristes James Rand et James Root (lui aussi membre de Slipknot), au bassiste Shawn Economaki et du batteur Joel Ekman, qui sera ensuite remplacé par Roy Mayorga, anciennement marteleur chez Soulfly, suite à divers problèmes internes.
Huit ans et deux albums plus tard, Stone Sour revient fin 2010 avec une nouvelle galette en poche, «Audio Secrecy»...

Tout au long de l’écoute de ce nouvel album, une question nous brûle les lèvres…
Mais où diable sont passés les musiciens énervés qui avaient pondu le très bon «Stone Sour» en 2002 ? Alors que «Come What(ever) May» (2006) avait encore quelques relents d’agressivité, malheureusement noyés sous une tonne de niaiseries musico-commerciales, «Audio Secrecy» manque cruellement de patate, et s’avère très vite ennuyeux.
Dans leur très grande majorité, les titres sont plats et convenus, avec le bon gros refrain mélodique qui va bien au milieu de chaque chanson, ce qui nous donne l’impression que Stone Sour se casualise encore un peu plus, et qu’il ne faudra pas plus d’un ou deux albums avant que le groupe ne se mette à faire du Rock pour minettes à peine pubères et en manque de sensations fortes.
On trouve quand même, au milieu de toute une pelletée de balades mignonettes et sirupeuses bien comme il faut et de morceaux franchement bateaux, quelques titres un peu moins mollassons qui parviennent à nous faire légèrement remuer la tête, comme «Mission Statement», «The Bitter End» ou encore «Hate Not Gone» (l'un des titres bonus du disque), mais rien de bien transcendant.
Quelle tristesse, quand on sait que le groupe est capable d’arracher des colonnes vertébrales à tour de bras, comme il l’avait fait avec son tout premier single «Get Inside» (tiré du premier album), qui à défaut d’être d’une grande originalité, était extrêmement efficace et donnait furieusement envie de tout défoncer autour de soi…
Enfin, Quoiqu’on pense de cet album, on ne pourra jamais enlever à Corey Taylor le fait que c’est un excellent vocaliste, respecté par ses pairs, au timbre reconnaissable entre mille, et aussi à l’aise lorsqu’il hurle que lorsqu’il chante en voix claire.

Bref, Stone Sour semble suivre inexorablement la même trajectoire que son mauvais génie, j’ai nommé Slipknot (qui n'est plus aujourd'hui qu'une immonde machine à fric), et s’enfonce de plus en plus dans les abysses de la banalité et de l’affligeante médiocrité. Tout n’est cependant pas à jeter sur cet «Audio Secrecy», qui pourra en plus de quelques titres relativement sympathiques, compter sur une production aux petits oignons.
Tout cela reste malheureusement insuffisant pour que nous puissions décemment le classer dans la catégorie des bons albums, et il ne fait aucun doute que s’il continue sur sa lancée, le groupe ira droit dans le mur…

Un album parfait pour rouler des pelles après une soirée étudiante bien arrosée.
Attention toutefois à ne pas vous transformer en machine à laver…



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Audio Secrecy - Infos

Voir la discographie de Stone Sour
Infos de Audio Secrecy
acheter sur Amazon
Sortie : 7 septembre 2010
Genre : Rock Metal
Label : Roadrunner Records
Playlist :
1. Audio Secrecy (1:43)
2. Mission Statement (3.50)
3. Digital (Did You Tell) (4:00)
4. Say You'll Haunt Me (4:24)
5. Dying (3:01)
6. Let's Be Honest (3:44)
7. Unfinished (3:10)
8. Hesitate (4:16)
9. Nylon 6/6 (3:38)
10. Miracles (4:07)
11. Pieces (4:30)
12. The Bitter End (3:33)
13. Imperfect (4:22)
14. Threadbare (5:44)
15. Hate Not Gone (Bonus Track) (3:49)
16. Anna (Bonus Track) (3:29)
17. Home Again (Bonus Track) (3:54)
écouter : Ecouter l'album

Stone Sour

Stone Sour
Stone Sour
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)
Vol. 3: (The Subliminal Verses)
2004

Chronique de Iowa
Iowa
2001

Chronique de Slipknot
Slipknot
1999

Slipknot
Slipknot
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Mudvayne
Mudvayne
Voir la page du groupe
Création : 1996
Genre : Neo Metal
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Yoshū Fukushū
Yoshū Fukushū
2013

Chronique de Tsume Tsume Tsume
Tsume Tsume Tsume
2008

Chronique de Buikikaesu
Buikikaesu
2007

Maximum The Hormone
Maximum The Hormone
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : Japon

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Delirium
Delirium
2016

Chronique de Broken Crown Halo
Broken Crown Halo
2014

Chronique de Dark Adrenaline
Dark Adrenaline
2012

Chronique de Shallow Life
Shallow Life
2009

Lacuna Coil
Lacuna Coil
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Rock Metal
Origine : Italie

Rapports de concerts:

Katatonia
Katatonia
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Rock Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Anathema
Anathema
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Rock Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de This Is War
This Is War
2009

Chronique de A Beautiful Lie
A Beautiful Lie
2007

Chronique de 30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
2002

30 Seconds To Mars
30 Seconds To Mars
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Rock Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: