Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Objectif : Thunes

Chronique de Objectif : Thunes

Ultra Vomit  - Objectif : Thunes (Album)

 8 
10

objectif thunes ou la parodie à l'état pur



Le nom est d'une élégance rare, le titre du skeud équivoque: vous l'aurez compris, c'est bien de grind dont on parle ici. Ultra vomit, sympathique troupe composée de quatre musiciens propose avec ce Objectif :thunes 24 chansons de pure parodie et grind parmi lesquelles on pourra reconnaître plusieurs grands noms du metal tels que Motörhead, At the gates, Immortal, etc.
Amateur d'humour bon enfant et de metal qui bouge vous allez être servi par le combo nantais qui propose quelque chose de différent par rapport à leur premier album Mr.Patate sorti en 2004 (et ressorti en 2008). Votre serviteur va à présent se charger de détailler cette galette:
On commence d'entrée avec l'"Intro" dans laquelle vous reconnaitrez un célèbre générique d'une émission de tv d'une chaîne privée (dont je ne citerai pas le nom) et dans laquelle l'imitation d'un certain Denis Brognard est absolument excellente. Après cette bonne entrée en matière, Fetus (chant, guitare, imitations) incarne avec brio le loufoque Lemmy Kilmister, alias le chanteur de Motörhead dans une chanson au texte bien cru intitulée "Quand j'étais petit"! Enorme!
S'ensuit le fameux "Darry cowl chamber" où sur une musique dudit combo américain Fetus déclame avec le zozottement caractéristique du regretté Darry Cowl (les saussettes de l'arsidusesse sont elles sèsent arsi sèses!). Le premier morceau phare de l'album fait alors son apparition: "Les bonnes manières" est ce que j'appellerai de la pure parodie de hardcore (musique puissante et clichée, bonne imitation, paroles lourdes de sens), un vrai plaisir!
"Boulangerie pâtisserie" arrive alors sur une rythmique aux bons vieux relents hard rock et punk: un grand cru!
"Maïté ravendark" est le sixième morceau: ici pas de chichis, les nantais nous assènent un bon black metal sertie de belles imitations (Maïté) et d'un texte élégant: pour tous les fans de black.
Septième chanson "Jack Chirac" ou comment rendre hommage à l'ancien président sur un bon vieux hard rock: sympa!
"Pour un mosh" reprend la musique de "Pour un flirt avec toi" de Michel Delpech en changeant toutefois les paroles: une track pour tous les fans de fosse!
"Pov' connard" propose une sympathique imitation de Daniel Prévost: à savourer sans modération!
Ultra vomit vient alors ressusciter le bon vieux Carlos en faisant une reprise personnelle du jovial bonhomme: "Machanical chiwawa" apparait comme un hymne!
"Gremlins at the gates" poursuit l'aventure: piste instru où les fans d'At the gates seront ravis.
On enchaîne sans temps mort avec une chanson rock aux relents poétiques (je ne t'ai jamais t'autant t'ôter ta culotte maintenant que t'es morte!): puissant et subtil!
Le dyptique "Poil de cul"/ "Croûte de pus": vous l'aurez compris ici lyrisme garanti!
Une petite chanson vous ferai plaisir, Ultra vomit s'exécute et propose "La flemme" dans laquelle l'ombre de Brassens est bien présente.
"Mountains of maths" est le second titre à retenir: ici retour à l'école avec en arrière fond un rythme à la Immortal: surpuissant et jouissif.
"Morbid cocker", reprise de la chanson de strip-tease de Joe cocker est ici interprétée dans un registre death d'excellente facture.
Petit jingle radio avec "Welcome to the jingle".
La chanson la plus poétique de ce skeud est sans doute "Je possède un cousin" (qui s'est rompu le frein dans l'anus d'un bambin!). Après ça Ronsard à du souci à se faire!
On enchaîne avec un death monstrueux inspiré des seigneurs du genre Cannibal Corpse mais à la place de Corpsegrinder, c'est un chien qui aboie: "Canidal corpse" nous fait bien plaisir!
Vous aimez les animaux? (oui je sais y'a pas de rapport à première vue) si c'est le cas vous allez être content car les nantais proposent une reprise metal personnelle de trente millions d'amis: une soundtrack à découvrir d'urgence!
Et là c'est le drame, "Ultra vomit" devient sérieux et balancent une reprise de la "symphonie n°25" qui démontre tout leur talent.
Voici l'hymne indispensable d' Ultra vomit, une chanson qui respire la joie et la bonne humeur sur un mid tempo aux relents punk: une pure trouvaille que ce "Je collectionne des canards (vivants)".
L'"outro" vient clôre le cd avec une belle imiation des membres du jury de la nouvelle star et de michael jackson: un pur régal!
Comme vous avez pu le constater à travers ma chronique, Ultra vomit distille avec humour et savoir-faire son univers complètemet déjanté. Les musiciens n'ont rien à envier aux grands noms du metal et leurs compositions tout à fait originales feront plaisir aux amoureux de grind et de metal en général.
PS: je vous conseille d'aller les voir en live car leurs impros sur des musiques de film sont superbes et rien de tel qu'une foule de métalleux aux cheveux longs et bien baraqué en train de chanter à pleins poumons comme des gamins l'hymne fédérateur "Je collectionne des canards vivants"!

Toujours plus de hits



Est ce bien nécessaire de présenter Ultra Vomit?

Pour faire simple : le groupe a commencé dans le Grindcore avec M. Patate et s'est tourné rapidement vers un Metal Parodique plus général avec ce Objectif : Thunes. Et sans tourner autour du pot, c'est bien plus fendard plusieurs genres de Metal à la Ultra Vomit que de chanter des comptines pour gosses sur du mauvais Death. Les fans de Grindcore me pardonneront.

Sur Objectif : Thunes, on a donc du Black Metal, du Heavy, du Death, du Hardcore, du Grindcore toujours, des ballades émo (cinglantes), mais peu importe les étiquettes : ce sont simplement plusieurs concepts complètement cons mis en musique. On a donc droit à Darry Cawl qui chante du Hardcore, Lemmy qui chante son enfance, les aventures d'un collégien en Maths et à la Cantine sur fond de Black Metal, un chien qui aboie du Cannibal Corpse, un hommage à Gronibard, un casting de canards pour les chœurs de "Je Collectionne des Canards (Vivants)", une version Metal de Pour Un Flirt Avec Toi, un hommage à la boulangerie et aux pâtisseries... Bref.

Un programme chargé et franchement poilant, c'est un humour de metalleux francophone quoi, faut connaitre l'univers pour comprendre la caricature, faut être habitué aux voix extrêmes pour comprendre les paroles, faut avoir une culture francophone pour connaitre les clins d'œil... Et Ultra Vomit l'a très bien compris, pour être drôle, le truc imparable, c'est d'avoir un bon riff, un gros son, de prendre l'auditeur dans le rythme et dans le riff et de lui asséner un déluge de connerie dans les paroles. Ouais parce que musicalement y'a de la recherche en plus, ça reste relativement caricatural -Maite Ravendark et Mountains Of Maths ne dégageront jamais une ambiance Black, soyons sérieux (juste pour l'instant), mais elles restent bien défoulantes et énergiques- mais y'a des bons riff, un vrai travail au niveau de la batterie, toute une palette de voix entre Black, Death, Hardcore, voix claire... Un niveau technique vraiment respectable quoi.

Objectif Thunes est un album qu'on écoute quelque part entre Xasthur et Shining histoire de conserver un équilibre mental. Pour un pur moment de Metal énergétique et délire, vous trouverez pas mieux. Le hype qu'il y a eu autour de cet album est mérité.

"Toujours plus de hits... Ultraaaa Vomiiiiiiiiiiiiit !"

Les Plus :

- Un humour bien débile comme on les aime
- Défoulant
- Niveau technique pas négligeable la ou on aurait pu ne pas se faire chier
- Gros son
- Réservé aux metalleux...

Les Moins :

- ...Reservé aux metalleux. Mais bon, OSEF des autres.

(0) Modifier l'article
par Int, le 24 septembre 2008
Voir toutes les chroniques de Int


Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Voir les 1 commentaires précédents
Pareil que Ronnie sur ce coup. La contre-chronique est bien quand deux avis sont diamétralement opposés.
sam. 15 nov. 08- 19:42  
Bah c'est pas gênant, c'est pas une chronique, c'est juste qu'il y a deux chroniques. Ils ont leur droit de donner tous les deux leur avis ;-)
mer. 4 mars 09- 18:08  
He he, le coup des deux chroniques, moi j'en aurais mis trois et je pourrais en mettre plus tellement cet album est terrible... Mais c'est vrai, il y aurais au moins une contre-chronique (mais c'est pas moi le chroniqueur)
mer. 23 sept. 09- 09:35  


Objectif : Thunes - Infos

Voir la discographie de Ultra Vomit
Infos de Objectif : Thunes
acheter sur Amazon
Sortie : 7 janvier 2008
Genre : Metal
Label : Listenable Records
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Intro (01:14)paroles de Intro
2. Quand j'étais petit (01:46)listenparoles de Quand j'étais petit
3. Darry Cowl Chamber (01:21)paroles de Darry Cowl Chamber
4. Les bonnes manières (01:50)écouterlistenparoles de Les bonnes manières
5. Boulangerie patisserie (01:16)listenparoles de Boulangerie patisserie
6. Maître Ravendark (02:41)écouterparoles de Maître Ravendark
7. Jack Chirac (00:51)paroles de Jack Chirac
8. Pour un mosh (01:23)paroles de Pour un mosh
9. Pauv' connard (01:07)listenparoles de Pauv' connard
10. Mechanical chiwawa (01:25)paroles de Mechanical chiwawa
11. Gremlins at the gates (01:43)paroles de Gremlins at the gates
12. Je ne t'est jamait autans aimer (01:36)listenparoles de Je ne t'est jamait autans aimer
13. Poil de cul (01:04)paroles de Poil de cul
14. Croute de pus (00:31)paroles de Croute de pus
15. La flemme (00:20)paroles de La flemme
16. Mountains of maths (01:54)listenparoles de Mountains of maths
17. Morbid Cocker (01:37)paroles de Morbid Cocker
18. Welcome to the jingle (00:20)paroles de Welcome to the jingle
19. Je possède un cousin (02:22)paroles de Je possède un cousin
20. Canidal Corpse (01:29)paroles de Canidal Corpse
21. Condemnde to headbang (01:44)paroles de Condemnde to headbang
22. W.A. Mozart 25th symphony (01:15)paroles de W.A. Mozart 25th symphony
23. Je collectionne des canards (vivants) (03:36)listenparoles de Je collectionne des canards (vivants)
24. Outro (05:13)paroles de Outro
écouter : Ecouter l'album

Ultra Vomit


Albums chroniqués :
Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Chronique de Objectif : Thunes
Objectif : Thunes
2008

Ultra Vomit
Ultra Vomit
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Metal
Origine : France

Concerts:
Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de We Are French Fukk You
We Are French Fukk You
2008

Chronique de Gronibard
Gronibard
2001

Gronibard
Gronibard
Voir la page du groupe
Création : 1998
Genre : Grindcore
Origine : France


Albums chroniqués :
Chronique de Vol. 3: (The Subliminal Verses)
Vol. 3: (The Subliminal Verses)
2004

Chronique de Iowa
Iowa
2001

Chronique de Slipknot
Slipknot
1999

Slipknot
Slipknot
Voir la page du groupe
Création : 1995
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de VII: Sturm Und Drang
VII: Sturm Und Drang
2015

Chronique de Wrath
Wrath
2009

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Chronique de Sacrament
Sacrament
2006

Lamb Of God
Lamb Of God
Voir la page du groupe
Création : 1994
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Catharsis
Catharsis
2018

Chronique de The Blackening
The Blackening
2007

Chronique de The Blackening
The Blackening
2007

Chronique de Elegies
Elegies
2005

Machine Head
Machine Head
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Marilyn Manson
Marilyn Manson
Voir la page du groupe
Création : 1989
Genre : Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Dagoba
Dagoba
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Metal
Origine : France

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de 10 000 Days
10 000 Days
2006

Chronique de Lateralus
Lateralus
2001

Chronique de Aenima
Aenima
1996

Chronique de Undertow
Undertow
1993

Tool
Tool
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Metal
Origine : États-Unis