Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Feel the Steel

Chronique de Feel the Steel

Steel Panther  - Feel the Steel (Album)



Manquer de mentionner l’aspect parodique de ce premier album des américains de Steel Panther, dont les stigmates trahissent l’hommage rendu au Hair Metal/Glam Rock des années 80, sombrant alors ainsi dans une inadvertance coupable, ne serait que pure sacrilège. Qui pourrait, en effet, contester une telle évidence au vu de cette pochette, de ces couleurs, de ces attitudes, de ces coiffures, de ces apparitions vidéo, de ces accoutrements, au son de ces textes délicieusement salaces et subversifs, de ces gimmick spécifiques d’un temps définitivement révolus ou encore de ces mélodies aux influences incontestablement empruntées à d’autres décennies ? La cause étant entendu pour la fanatique frange de ces incurables adeptes de la modernité sérieuse et virile, ne reste plus qu’à rire en crachant son mépris coupable sur une telle entreprise. Sauf que…

Sauf qu’outres les facéties caricaturales, déjà évoquées, derrière lesquelles se dissimulent Steel Panther, se cachent d’excellents musiciens. Sauf que débarrasser de ce fard amusant, vernis multicolore grotesque, qui recouvre ce Feel The Steel, l’œuvre dévoile une efficacité redoutable dont nombres de ces illustres anciens, desquelles la musique de ces américains s’inspire, ne savent plus vraiment user aujourd’hui.

Digne héritier de Motley Crue, Dokken et autres Bon Jovi, Michael Starr et les siens nous en proposent donc une vision où l’exemplarité de musiciens talentueux se marie admirablement avec l’apparat parodique. Toutefois il convient d’insister sur le fait, qu’au-delà de cet incontestable témoignage respectable déposé sur l’autel de cette décade passée, Steel Panther compose des titres inspirés qui n’auraient, fondamentalement, nul besoin de cet artifice pour séduire. Le subterfuge amusant n’est donc qu’un ornement supplémentaire délicieusement passéiste.

Il faut aussi évoquer la qualité de ce son et donc le remarquable travail de production effectué sur cette œuvre qui lui offre, indéniablement, une modernité très actuelle. De plus, encore une fois, les musiciens sont de remarquables artistes et de ce fait il devient séduisant de détailler les travaux, notamment, de ces guitares incisives ou d’être attentif à ces incroyables chants.

Il apparait comme hautement superflu, à mon sens, de détailler chacune des satisfactions qui nous emplis à l’écoute de ces superbes titres et les admirables Death to All but Metal, Asian Hooker et son climat oriental, Eatin' Ain't Cheatin', The Shocker et ses riffs délicieux ou encore, par exemple, un Party All Day et ses relents proches d’un Slippery When Wet de Bon Jovi imposent une évidence inutile à commenter.

Finalement seule la présence, selon moi, trop importante de ballades vient, un tant soit peu, entacher un album exemplaire. Mais peut-on réellement s’en ahurir alors que le genre à donné toutes ses lettres de noblesses à l’exercice ? Pas vraiment. Ainsi certaines demeure séduisante tels l’excellent Community Property dont le texte est remarquablement drôle ou encore Girl from Oklahoma dont les mélodies pourraient avoir été composées par Nuno Bettecourt pour Extreme, et ou Michael y démontre tout son talent. Alors que les deux autres, la Power ballade Fat Girl (Thar She Blows) et Stripper Girl, ne sont pas vraiment indispensables.

Ce Feel The Steel, premier véritable album des américains de Steel Panther, est donc une œuvre admirable qui, au-delà du fard assumé et voulu empreint de cet esprit des nineties, demeure incroyablement convaincante. Finalement seules les perspectives futures nées du désir de poursuivre un tel concept parodique pourraient être complexes. L’avenir donnera son verdict.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Je suis globalement d'accord avec ta chronique. Des groupes à la fois parodiques et pétris de talent, c'est assez rare pour être souligné. J'ai hâte de voir ce qu'ils vont nous proposer dans l'avenir. Et puis en plus Steel Panther comme nom de groupe, ça déchire
ven. 17 sept. 10- 20:17  
Je ne sais pas pourquoi mais le mec à droite sur la pochette me fait penser à Franck Dubosq
ven. 17 sept. 10- 20:18  
"Death to Papa Roach, Blink 182
All those fucking pussies sounds like doggy-doo
Wearing baggy pants, spiking up their hair
They're not worth the crust on my underwear"

Ce sont d'authentiques poètes métalliques!

ven. 17 sept. 10- 20:54  


Feel the Steel - Infos

Voir la discographie de Steel Panther
Infos de Feel the Steel

Sortie : 20 juin 2009
Genre : Hard Rock
Label : UNIVERSAL INTERNATIONAL MUSIC
Playlist :
1. Death to all but Metallisten
2. Asian Hookerlisten
3. Community Propertylisten
4. Eyes of a Panther
5. Fat Girl
6. Eatin' Ain't Cheatin'
7. Party all Daylisten
8. Turn Out the Lights
9. Stripper Girl
10. The Shockerlisten
11. Girl from Oklahomalisten
écouter : Ecouter l'album



Steel Panther

Albums chroniqués :
Chronique de Balls out
Balls out
2011

Chronique de Feel the Steel
Feel the Steel
2009

Steel Panther
Steel Panther
Voir la page du groupe
Création : 2002
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Reckless Love
Reckless Love
Voir la page du groupe
Création : 2001
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande


Dokken
Dokken
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de What About Now
What About Now
2013

Chronique de Slippery When Wet
Slippery When Wet
1986

Bon Jovi
Bon Jovi
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis


Albums chroniqués :
Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Black Ice
Black Ice
2008

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

Chronique de Ballbreaker
Ballbreaker
1995

AC/DC
AC/DC
Voir la page du groupe
Création : 1973
Genre : Hard Rock
Origine : Australie


Albums chroniqués :
Chronique de Babez for Breakfast
Babez for Breakfast
2010

Lordi
Lordi
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Hard Rock
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Aftershock
Aftershock
2013

Chronique de Kiss Of Death
Kiss Of Death
2006

Chronique de Inferno
Inferno
2004

Chronique de Overnight Sensation
Overnight Sensation
1996

Motörhead
Motörhead
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Alice Cooper
Alice Cooper
Voir la page du groupe
Création : 1964
Genre : Hard Rock
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: