Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Beyond The Space, Beyond The Time

Chronique de Beyond The Space, Beyond The Time

Pathfinder  - Beyond The Space, Beyond The Time (Album)

Rhapsody Of Fire a un petit frère !



Pathfinder nous vient tout droit de Pologne et plutôt que de répondre à une certaine tradition qui veut que Vader et Behemoth soient les leaders naturels de la scène locale, les musiciens ont préféré sortir du moule en proposant quelque chose qui leur tenait vraiment à coeur, où ils pourraient faire parler librement leurs sources d'inspirations, à savoir les compositeurs classiques et les compositeurs de BO de films/jeux vidéos. Du coup, on se retrouve face à un groupe de heavy metal symphonique de très bonne facture, mais dont le style, l'imagerie et le décorum font grandement penser à Rhapsody Of Fire.

Une comparaison qui peut être gênante. Mais rien que la pochette évoque les créateurs du "Hollywood metal", le fait que les membres de la formation peuvent également poser avec des épées lors des séances photo ne fait que rajouter à la polémique qui pourrait voir le jour. Ou pas. Sans pour autant taxer Pathfinder de plagiaire, il convient toutefois de mentionner le fait que d'un point de vue strictement musical, encore une fois, on est très proche, avec ces ambiances guerrières, ces passages folks, son aptitude à puiser dans la musique classique. Même Simon Kostro, le chanteur, peut de temps en temps avoir un timbre proche, quoique moins profond, de celui de Fabio Lione. Ensuite, les chemins diffèrent.

On se retrouve bien sûr propulsé dans un monde issu de la fantasy. Le style littéraire convient décidément bien au metal symphonique, aidé il est vrai par le succès du Seigneur des Anneaux au cinéma où la bande son, épique, sert depuis de terreau fertile à bon nombre de formations évoluant dans le genre. Les Polonais de Pathfinder proposent donc un album qui va dans cette voie, sans chercher la grandiloquence à tout prix. Ici, on va noter une différence notable avec Rhapsody Of Fire : le clavier est bien moins envahissant, même s'il est très présent. Il s'insère de façon plus discrète, pourrait-on dire, dans la trame des morceaux, tout en apportant le liant pour que l'ensemble tienne bien en place.

Les titres, souvent longs (rares sont ceux qui descendent sous les cinq minutes, les intermèdes, introduction et outro mis à part), changent souvent de texture. Les guitares sont tour à tour agressives, ou plus modérées, déviant vers des passages plus folk dans l'esprit comme sur le puissant The Lord Of The Wolves. Les parties instrumentales sont nombreuses, ponctuées par des vocalises de Agata Lejba-Migdalska, une chanteuse d'opéra polonaise. Cette dernière donne également la réplique à Kostro par moment, comme sur la délicate ballade Undiscovered Dreams qui parvient à tirer son épingle du jeu. D'autres invités de marque figurent sur cet album, comme Roberto Tiranti (Labyrinth), Bob Katsionis (Firewind) ou encore Matias Kupiainen (Stratovarius), venus épauler la jeune formation, signe plutôt probant du potentiel de Pathfinder.

Et effectivement, ce potentiel, on le retrouve tout du long. C'est épique, oscillant toujours entre la puissance et le raffinement, ne cherchant pas à verser dans la rapidité excessive ou une grandiloquence trop prononcée. C'est bien pesé, bien ficelé. En revanche, on peut reprocher à Pathfinder de ne pas développer suffisamment les parties de batterie. Sur les passages les plus appuyés, elle sonne de façon trop répétitive, tout à la double pédale, sans se renouveler, devenant fatigante à la longue. Il n'y a pas franchement de recherche du break assassin qui changerait la donne, c'est limite cousu de fil blanc : quand ça s'énerve, on déguste un rythme que l'on a déjà entendu trop souvent. Autre petit défaut de ce Beyond The Space, Beyond The Time, sa durée quelque peu excessive pour un premier album : 71 minutes. C'est assez lourd à digérer, surtout à la première écoute. Quelques morceaux en moins aurait peut-être été judicieux, mais là, on peut sortir éreinté à la fin, une fois que What If... égraine ses dernières notes...

Pathfinder a de l'ambition, mais il se montre certainement un peu trop gourmand sur ce premier opus qui ceci dit, tient parfaitement la route, logique du début à la fin, intéressant malgré une légère impression de déjà entendu. On peut se demander comment les Polonais évolueront dans le futur, mais s'ils parviennent à garder une ligne de conduite similaire, ils peuvent aller loin et qui sait, devenir calife à la place du calife ? Les déçus des derniers Rhapsody Of Fire peuvent trouver en Pathfinder un parfait groupe de remplacement, ils seront très certainement comblés. Les autres aussi d'ailleurs. Un groupe à suivre, assurément.



Une chro en (9/10)
  Afficher / masquer la traduction automatique
  Voir l'article original



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Beyond The Space, Beyond The Time - Infos

Voir la discographie de Pathfinder
Infos de Beyond The Space, Beyond The Time
acheter sur Amazon
Sortie : 30 août 2010
Genre : Metal Symphonique
Label : GM Records
Playlist :
1. Deep Into That Darkness Peering... (3:22)
2. The Wishper Of Ancient Rocks (5:52)à écouter en premier
3. Vita Reducta : Through The Portal (1:00)
4. Pathway To The Moon (6:51)à écouter en premier
5. All The Morning Of The World (5:03)
6. The Demon Awakens (6:09)à écouter en premier
7. Undiscovered Dreams (4:59)à écouter en premier
8. The Lord Of Wolves (6:39)à écouter en premier
9. Sons Of Immortal Fire (5:11)
10. Stardust (8:29)à écouter en premier
11. Dance Of Flames (1:02)
12. To The Island Of Immortal Fire (5:05)
13. Beyond The Space, Beyond The Time (10:34)à écouter en premier
14. What If... (1:32)
écouter : Ecouter l'album



Pathfinder

Pathfinder
Pathfinder
Voir la page du groupe
Création : 2006
Genre : Metal symphonique
Origine : Pologne




Groupes en rapport


Rhapsody Of Fire
Rhapsody Of Fire
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Power Metal
Origine : Italie


Vader
Vader
Voir la page du groupe
Création : 1983
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Evangelion
Evangelion
2009

Chronique de Demigod
Demigod
2004

Behemoth
Behemoth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Death Metal
Origine : Pologne

Rapports de concerts:

Sonata Arctica
Sonata Arctica
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Power Metal
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Korpiklaani
Korpiklaani
Voir la page du groupe
Création : 1997
Genre : Pagan/Folk
Origine : Finlande

Rapports de concerts:

Queen
Queen
Voir la page du groupe
Création : 1970
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni