Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de The Triumph Of Steel

Chronique de The Triumph Of Steel

Manowar  - The Triumph Of Steel (Album)

Lourd à digérer



Les années 90 se montrent difficile à négocier pour Manowar. Ross The Boss part pour jouer une musique plus en phase avec sa personnalité et le batteur Scott Columbus doit partir pour s'occuper de son fils. David Shankle et Rhino les remplaceront du mieux qu'ils le peuvent. Mais il faut aussi dire que le monde musical avait beaucoup évolué et qu'en quatre ans d'absence le groupe a eu le temps de se faire oublier.

Aussi, quand The Triumph Of Steel sort, c'est plus ou moins une surprise et de taille. Après cette absence, on pouvait penser que le groupe allait révolutionner sa musique, chercher à explorer d'autres contrées au fil de l'épée. En fait, il s'agit d'un album dans la lignée du précédent, Kings Of Metal. Là où la surprise est de taille, c'est face au premier morceau : Achilles, Agony And Ecstacy est une oeuvre épique divisée en huit parties très différentes. Le souci principal, c'est que 28 minutes, c'est près de la moitié du disque, et ça fait long... Surtout quand on a droit à un solo de batterie sans grande saveur et à un autre, de guitare, à la limite du bruitiste. Heureusement, il y a quelques belles envolées épiques, mais l'ensemble n'est pas entièrement satisfaisant. Un exercice casse-gueule duquel Manowar ne sort pas franchement indemne.

Heureusement, la suite est composée de morceaux plus typiques pour le groupe et on retrouve bien plus facilement ses repères. Ainsi on se retrouve à headbanger comme un fou furieux sur le puissant Metal Warriors (même le nom du morceau est typique de Manowar !), à prendre son pied sur The Power Of Thy Sword et à être surpris par la jolie ballade Master Of The Wind qui clôt l'album sur une note plus sereine. Cette seconde partie se montre bien plus digeste que la première, on est en terrain connu et on se rend compte qu'avec une ouverture plus courte, l'album aurait pu passer de façon bien plus positive.

The Triumph Of Steel est un album qui peut déplaire. Soit on s'y attache en criant au génie, soit on se dit qu'il s'agit d'un Manowar de plus. Pas franchement l'idéal pour découvrir le groupe et on réservera cet album pour ceux qui connaissent déjà l'oeuvre des Warriors.



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


Héhé, chronique assez vieille qui sent le bouc ;D T'as fais du chemin depuis.

Mais on est d'accord sur l'album, le premier morceau et d'un ennui révolutionnaire pour le coup. Le solo de batterie, comme tous les solo de batterie, est chiant, et le groupe part dans des délires pas bandant pour deux sous. Heureusement, Metal Warriors et ses "Heavy Metal !" naïfs redressent sévèrement la barre ! Et en acier la putain de barre !

dim. 11 oct. 09- 21:44  


The Triumph Of Steel - Infos

Voir la discographie de Manowar
Infos de The Triumph Of Steel
acheter sur Amazon
Sortie : 1992
Genre : Heavy Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. Achilles, Agony And Ecstasy In Eight Parts (28:37)paroles de Achilles, Agony And Ecstasy In Eight Parts
2. Metal Warriors (3:59)à écouter en premierparoles de Metal Warriors
3. Ride The Dragon (4:30)paroles de Ride The Dragon
4. Spirit Horse Of The Cherokee (6:00)à écouter en premierparoles de Spirit Horse Of The Cherokee
5. Burning (5:08)paroles de Burning
6. The Power Of Thy Sword (7:49)à écouter en premierparoles de The Power Of Thy Sword
7. The Demon's Whip (7:44)à écouter en premierparoles de The Demon's Whip
8. Master Of The Wind (5:27)à écouter en premierparoles de Master Of The Wind
écouter : Ecouter l'album



Manowar

Manowar
Manowar
Voir la page du groupe
Création : 1980
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:



Groupes en rapport


Dream Evil
Dream Evil
Voir la page du groupe
Création : 1999
Genre : Power Metal
Origine : Suède

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts:

Blind Guardian
Blind Guardian
Voir la page du groupe
Création : 1984
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne