Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Nexus Polaris

Chronique de Nexus Polaris

The Kovenant  - Nexus Polaris (Album)

 7 
10

Bon album d'un groupe pipolaire...



Avant d'être The Kovenant, le groupe se nommait Covenant et officiait dans la veine black metal. Après un premier album plus raw dans l'esprit sans égaler la furia d'un Darkthrone, le groupe s'illustre en 1998 sur ce Nexus Polaris à la pochette soignée. L'illustration, bien qu'un peu naïve, correspond parfaitement à l'esprit du disque, avec un côté spatial à peine déguisé et des interventions féminines dans les choeurs qui ne sont pas de trop et qui collent parfaitement l'ambiance que dégage ce skeud, posé et lumineux.

Natgash et Blackheart gonflent leur effectif avec quelques arrivées intéressantes, dont Hellhammer (Mayhem) et la formation peut commencer à se targuer de ressembler à un véritable groupe. Musicalement, l'orientation tend à regarder du côté de Dimmu Borgir si la neige est plus blanche que chez le voisin et la transition est plutôt réussie dans ce domaine. On ne peut pas dire que l'ambiance soit particulièrement sombre. Les influences heavy metal au niveau de la guitare tendent à rendre ce disque plutôt accessible pour le néophyte dans le domaine, certainement trop léger pour les amateurs du genre. Le fait de signer chez Nuclear Blast (dans les couloirs duquel Nagash risquait fort de croiser ses anciens collègues de Dimmu, déjà qu'il a recruté Astennu...) permet à Covenant de bénéficier d'une mise en avant qui sera favorable au groupe et qui fera de Nexus Polaris un petit succès dans la sphère black sympho en cette année 1998, marqué par quelques grosses sorties (dont le fameux Cruelty Of The Beast de Cradle Of Filth).

D'ailleurs, on retrouve Sarah Jezebel Deva tout du long, qui se contente de faire des vocalises qui viennent harmoniser les parties musicales entre deux couplets. Un usage un peu décevant de la chanteuse, mais qui évite de tomber dans le piège du cliché black vu le CV de la demoiselle. L'ensemble sonne de façon plutôt soft donc pour du black metal. L'ambiance en revanche est très travaillée, prenant une certaine allure cosmique, éthérée, ponctuée par un clavier souvent spatial. Le travail des guitaristes est également soigné, avec de nombreux soli qui viennent détendre les morceaux, même s'ils sont courts, même s'ils n'auraient pas dépareillés sur un album de heavy metal classique. Hellhammer, quant à lui, livre une grosse prestation derrière les fûts, avec son jeu varié et puissant, sans pourtant entrer dans le blast beat à tout va. Il a parfaitement compris que les morceaux de Covenant sur ce disque n'avaient pas besoin de brutalité particulière, même si parfois il appuie de façon plus radicale ses parties (comme sur l'épique Dragonheart par exemple, que l'on croirait sorti d'un opus de Dimmu Borgir).

Les morceaux les plus enlevés sont souvent les meilleurs, comme ce The Sulphur Feast de bon aloi qui ouvre l'album, ou Chariots Of Thunder qui le clôt de façon presque épileptique. Entre, se sont six titres qui connaissent des fortunes diverses, allant du bon au limite ennuyeux de par le côté trop calme déployé sur certaines compositions. Cependant, l'effort produit ne doit surtout pas être vain aux oreilles de l'auditeur qui pourra se délecter de titres bien travaillés et surtout bien écrit, même si certains se parent de glamour, ce qui n'est que de la poudre aux yeux. On peut également regretter un aspect un peu trop figé, où certains gimmicks sont employés jusqu'à la nausée (comme les vocalises de la Deva qui peuvent devenir un brin saoulant à force).

Nexus Polaris sera le dernier album à s'apparenter de près au black metal, la formation changera une nouvelle fois son fusil d'épaule avec le suivant, Animatronic, qui lorgnera vers l'indus. Un bon album, donc, un très bon album même en poussant un peu. Pas de quoi crier au génie, mais appréciable dans son ensemble. Et pour une fois qu'une belle pochette ne cache pas une grosse déception, autant en profiter, surtout que l'évolution de la formation ne sera pas au goût de tous ! Opportunisme, quand tu nous tiens...



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires




Nexus Polaris - Infos

Voir la discographie de The Kovenant
Infos de Nexus Polaris
acheter sur Amazon
Sortie : 24 mars 1998
Genre : Black Metal Symphonique
Label : Nuclear Blast
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. The Sulphur Feast (4:09)à écouter en premierparoles de The Sulphur Feast
2. Bizarre Cosmic Industries (5:52)paroles de Bizarre Cosmic Industries
3. Planetarium (4:01)paroles de Planetarium
4. The Last Of Dragons (6:28)à écouter en premierparoles de The Last Of Dragons
5. Bringer Of The Sixth Sun (6:31)paroles de Bringer Of The Sixth Sun
6. Dragonheart (4:51)à écouter en premierparoles de Dragonheart
7. Planetary Black Elements (5:48)paroles de Planetary Black Elements
8. Chariots Of Thunder (5:48)culte !culte !paroles de Chariots Of Thunder
écouter : Ecouter l'album



The Kovenant

Albums chroniqués :
Chronique de Nexus Polaris
Nexus Polaris
1998

The Kovenant
The Kovenant
Voir la page du groupe
Création : 1992
Genre : Indus
Origine : Norvège




Groupes en rapport


Albums chroniqués :
Chronique de Sideshow Symphonies
Sideshow Symphonies
2005

Chronique de La Masquerade Infernale
La Masquerade Infernale
1997

Arcturus
Arcturus
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Avant-garde metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Emperor
Emperor
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Albums chroniqués :
Chronique de Lux Mundi
Lux Mundi
2011

Chronique de Exodus
Exodus
1998

Chronique de Passage
Passage
1996

Samael
Samael
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Suisse

Rapports de concerts:

Darkthrone
Darkthrone
Voir la page du groupe
Création : 1987
Genre : Black Metal
Origine : Norvège


Dimmu Borgir
Dimmu Borgir
Voir la page du groupe
Création : 1993
Genre : Black Metal
Origine : Norvège

Rapports de concerts:

Cradle Of Filth
Cradle Of Filth
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Black Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Hellhammer
Hellhammer
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Black Metal
Origine : Suisse