Retour à l'accueil
Chronique
Chroniques :: Chronique de Sacred Heart

Chronique de Sacred Heart

Dio  - Sacred Heart (Album)

 6 
10

Sacré nom de Dio !



Sacred Heart, pris dans la continuité des albums de Dio, décevra forcément. Il faut dire, succéder à des pavés comme Holy Diver et The Last In Line n'allait pas être chose facile, ces deux disques ayant propulsé le Lutin à des sommets artistiques. On le savait déjà doué pour ses apparitions dans Rainbow et Black Sabbath, et sous son nom propre Dio prouvait qu'il n'était pas qu'un bon chanteur. Qu'il pouvait voler de ses propres ailes et buter un dragon tout seul, comme un grand (!). Chuck Norris n'avait qu'à bien se tenir. Une barre placée haut et un guitariste qui commence à se sentir à l'étroit au sein de Dio et du heavy metal n'ont pas été des facteurs de sérénité au moment d'enregistrer ce troisième album.

Petite nouveauté au passage, Dio officialise Claude Schnell comme membre à part entière du groupe. Ce dernier s'occupe des claviers, un détail qui ne manquera pas de faire sourciller les amateurs de Rainbow. Est-ce que l'ancien chanteur de l'Arc-en-Ciel cherchait à toucher le style initié par Ritchie Blackmore ? Autant rompre le suspens dès maintenant : non ! Dio se contente de faire du Dio, mais la magie n'est pas aussi flamboyante, Merlin est salement enrhumé. En effet, là où les deux premiers disques faisaient dans le heavy classieux et épique, le groupe cherche ici à toucher un public plus large en allant chercher des sonorités que l'on ne se serait pas attendu à trouver. Le clavier vient adoucir l'ensemble, vient arrondir des angles de façon plus insistante que par le passé, la guitare se fait velours quand on attend une décharge tellurique.

L'exemple le plus pertinent serait le titre de fin, le pauvre Shoot Shoot. Là où Dio nous avait habitués à des finals épiques d'anthologie, il nous offre là une composition aux accents rock qui se traîne malheureusement sur quatre minutes et qui se voit gratifié d'un refrain très, trop FM dans l'approche. De quoi faire grincer les plaques d'armure des fiers guerriers partis astiquer leurs armes en vue d'un dégommage de dragons en règle. Dio essaye de s'installer dans son époque, en bouffant à un râtelier qui ne lui sied guère. Campbell abandonne de sa superbe pour quelques paillettes. Il ne sera donc pas étonnant de le retrouver au sein de Whitesnake version US quelques années plus tard.

Mais au milieu de ces titres plus faibles qui plombent l'intérêt du disque, on trouve quelques perles qui font dire que même si Sacred Heart n'est pas à la hauteur de ses deux grands frères, il est loin d'être du vomi de troll. Le morceau éponyme à lui seul valide l'achat du disque. Longue pièce épique au refrain entêtant, elle nous rappelle pourquoi on apprécie le lutin. Elle dégage malgré un mid tempo illusoirement calme une grandeur théâtrale, véritable caviar pour le chanteur qui offre une prestation de toute beauté. Et comment ne pas saliver devant l'ambiance live explosive de King Of Rock And Roll, ouverture puissante, classique mais plaisante ? Comment ne pas prendre son pied lors de l'enchaînement Rock'N'Roll Children/Hungry For Heaven qui en leur temps furent propulsés au rang de singles ? Pas de simples cache-misère, mais de très bonnes chansons qui portent dignement leur rang.

Sacred Heart est un disque contrasté, fait de hauts et de bas, mais forcément décevant quand on connait ses deux prédécesseurs. Il reste néanmoins un disque agréable, bon, même passé les premières écoutes. Mais il est le plus faible de l'âge d'or de Dio et surtout, il marque la fin de la collaboration entre Campbell et Dio. Les mots doux qu'ils s'échangent par presse interposée prouvent que ça ne s'est pas fait sans douleur. Mais cela justifie-t-il le côté plus léger du groupe ?



Chroniquer cet album

Avis des chroniqueurs :
 



Chronique précédente

Tout

Chronique suivante


Commentaires


C'est vrai que connaissant les précédents de l'ex Elf, on est dég.!
dim. 25 oct. 09- 00:44  


Sacred Heart - Infos

Voir la discographie de Dio
Infos de Sacred Heart
acheter sur Amazon
Sortie : août 1985
Genre : Heavy Metal
Playlist :
voir paroles : Voir les paroles
1. King of Rock and Roll (03:51)à écouter en premierparoles de King of Rock and Roll
2. Sacred Heart (06:30)à écouter en premierparoles de Sacred Heart
3. Another Lie (03:51)paroles de Another Lie
4. Rock 'N' Roll Children (04:34)paroles de Rock 'N' Roll Children
5. Hungry For Heaven (04:15)paroles de Hungry For Heaven
6. Like the Beat of a Heart (04:26)paroles de Like the Beat of a Heart
7. Just Another Day (03:27)paroles de Just Another Day
8. Fallen Angels (04:03)paroles de Fallen Angels
9. Shoot Shoot (04:17)paroles de Shoot Shoot
10. Total playing time (39:14)paroles de Total playing time
écouter : Ecouter l'album



Dio

Dio
Dio
Voir la page du groupe
Création : 1982
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis




Groupes en rapport


Rainbow
Rainbow
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni


Albums chroniqués :
Chronique de Dehumanizer
Dehumanizer
1992

Chronique de Tyr
Tyr
1990

Chronique de The Eternal Idol
The Eternal Idol
1987

Chronique de Seventh Star
Seventh Star
1986

Black Sabbath
Black Sabbath
Voir la page du groupe
Création : 1969
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Forevermore
Forevermore
2011

Whitesnake
Whitesnake
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Hard Rock
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Iron Maiden
Iron Maiden
Voir la page du groupe
Création : 1975
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Judas Priest
Judas Priest
Voir la page du groupe
Création : 1967
Genre : Heavy Metal
Origine : Royaume-Uni

Rapports de concerts:

Helloween
Helloween
Voir la page du groupe
Création : 1978
Genre : Heavy Metal
Origine : Allemagne

Rapports de concerts:

Albums chroniqués :
Chronique de Silverthorn
Silverthorn
2012

Chronique de Ghost Opera
Ghost Opera
2007

Chronique de The Black Halo
The Black Halo
2005

Chronique de Epica
Epica
2003

Kamelot
Kamelot
Voir la page du groupe
Création : 1991
Genre : Heavy Metal
Origine : États-Unis

Rapports de concerts: